Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Le homard – Plongée dans les océans #11

Écrit par sur 10 janvier 2022

Nous retrouvons Sakina-Dorothée Ayata, maîtresse de conférences en écologie marine à Sorbonne Université pour sa chronique “Plongée dans les océans”.

Sakina, cette semaine vous allez nous parler de homard. 

Oui, tout-à-fait. Mais le terme homard désigne en fait deux espèces : le  homard européen, parfois aussi appelé homard breton et dont le nom latin  est Homarus gammarus, le homard américain ou canadien, qui lui  s’appelle Homarus americanus

Et ces deux espèces se ressemblent ? 

Oui, énormément. La principale différence est que, comme leurs noms  l’indiquent, ils ne vivent pas au même endroit. Le homard européen, vit  en Atlantique Nord-Est, tandis que le homard américain vit sur les côtes  de l’Atlantique Nord-Ouest. La seconde différence est leur couleur : le  homard européen est plutôt bleuté, tandis que le homard américain est  plutôt marron-rouge. Les gastronomes vous diront aussi que leur goût  n’est pas le même. 

Sakina, pouvez-vous juste nous rappeler à quoi ressemble un homard ? 

Oui, bien sûr : le homard est un crustacé, il a donc une carapace à la fois  solide et souple. C’est un décapode, c’est-à-dire qu’il a dix paires de  pattes. Le homard fait en général une cinquantaine de cm de long, il est  donc beaucoup plus gros que sa cousine l’écrevisse que l’on trouve en eau  douce. Et contrairement à la langouste, que l’on trouve elle dans les mers  plus chaudes, le homard possède de grandes antennes rouges-orangées,  une carapace plutôt lisse, et deux grosses pinces. 

Et à quoi ressemblent ces deux grosses pinces ? 

Les pinces du homard sont asymétriques et leurs extrémités sont un peu  blanches. Une pince sert à couper et l’autre pince sert à broyer. Car le  homard est un carnivore. Il chasse ses proies, surtout la nuit. Et il va de 

préférence chasser des animaux plutôt lents, comme par exemple des  mollusques, des vers, ou des étoiles de mer. Et pour chasser, le homard  utilise aussi ses antennes pour le toucher, et ses antennules pour l’odorat. Il possède aussi des yeux, situés sur un pédoncule mobile, ce qui lui  permet de voir à 180°, pratique !

Et où vit le homard ? 

Et bien il vit dans des cavités entre les rochers. Ces cavités lui servent de  terrier en quelque sorte et il sort de son abris principalement la nuit pour  chasser. On trouve le homard dans les fonds rocheux de la zone  infralittorale, c’est à dire là où il y a toujours de l’eau, même à marée  basse, sauf pendant les grandes marées, jusqu’à environ 50 à 60 m de  profondeur.  

Comment est-il pêché ? 

Lors des marées de vives eaux, qu’on appelle aussi les grandes marées, il  est possible de le trouver tout en bas de l’estran dans les rochers. Mais les  pêcheurs eux déposent des casiers sur le fond, attendent que les homards  y entrent en sortant chasser, puis ils reviennent relever leurs casiers. 

Et sait-on combien de temps peut vivre un homard ? 

Un homard adulte, d’une cinquantaine de cm peut peser dans les 4 kg et  avoir une quarantaine d’année. Mais le plus gros homard capturé faisait  20 kg pour plus d’un mètre de long et était probablement centenaire ! 

Comment se reproduisent les homards ? 

Et bien ils suivent tout un cérémonial relativement complexe. Les mâles  attirent les femelles dans leur terrier et il peut même y avoir plusieurs  femelles si le terrier est grand. Lorsque la femelle va muer, le mâle va  déposer un spermatophore, une sorte de petite ampoule contenant ses  gamètes, dans la vésicule séminale de la femelle, qui pourra le conserver  plusieurs années. 

A l’automne, la femelle pondra des œufs, qui seront alors féconder par les  gamètes du mâle qui se trouvaient dans le spermatophore. Ensuite, la  femelle va conserver ses œufs 7 à 10 mois sur son abdomen, à l’abri entre 

ses pattes, un peu comme si elle les couvait. Si vous mangez des crevettes  grises, alors vous savez qu’il n’est pas rare de voir des œufs de crevettes  sur l’abdomen des femelles. C’est la même chose pour le homard. 

Puis les œufs vont éclore et donner naissance à de petites larves appelée Zoé, qui vont être transportées au grès des courants pendant plusieurs  semaines avant de se sédentariser sur le fond et de se métamorphoser en  juvénile. Le jeune homard grandira ensuite au fil de ses mues successives et deviendra adulte au bout de 3 à 5 ans. 

Une dernière question, Sakina : pourquoi le homard devient-il rouge  lorsqu’on le cuit ? 

Et bien cette couleur rouge est due à un pigment appelé astaxanthine.  C’est ce pigment qui colore également les crevettes, les flamants roses, ou  les copépodes. Chez le homard, ce pigment est lié à une protéine plutôt  bleutée, qui s’appelle la crusta-cyanine. C’est d’ailleurs pour ça que le  homard européen est bleu. A la cuisson, la chaleur fait coaguler la  protéine de crusta-cyanine qui libère alors l’astaxanthine et la carapace du  homard vire alors rouge. 

Sakina Ayata au micro de Cécile Dauguet

Tous les épisodes de “Plongée dans les océans” sont à retrouver ici


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *