Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Rendre les citoyens européens plus actifs – L’Europe c’est du sport #18

Écrit par sur 22 février 2022

Chaque mardi sur euradio, le Think tank Sport et Citoyenneté propose un regard sur l’impact social du sport en Europe : handicap, gouvernance, égalité des genres, sédentarité, inclusion sociale … c’est aussi du sport !

Nous retrouvons aujourd’hui Clara Gauthier, de Sport et Citoyenneté pour aborder le thème de la sédentarité des européens et les initiatives pour y remédier. 235 millions. C’est le nombre d’Européens qui ne sont pas suffisamment actifs physiquement au quotidien …

Oui effectivement, et 235 millions de personnes, c’est près d’1 européen sur 3.

Or, les effets du manque d’activité physique sur la santé sont nombreux et, sans surprise : ils ne sont pas bons. Maladies chroniques, diabète, AVC, cancers, hypertension, dépression sont autant de problèmes de santé qui découlent d’un manque d’activité dans la vie quotidienne. Face à ce problème de santé publique, il est urgent d’agir pour promouvoir l’activité physique et des modes de vie sains en Europe.

Mais, de quoi parle-t-on au juste quand on évoque le manque d’activité physique ? 

Selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, être actif, c’est pratiquer au moins 60 minutes d’activité par jour pour un enfant et deux heures trente par semaine pour un adulte. Attention, quand on parle d’activité physique, on ne fait pas forcément référence au sport. L’activité physique regroupe à la fois les activités quotidiennes – comme la marche, monter les escaliers, faire du jardinage – les activités de loisirs, et la pratique sportive.

Malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux face à l’accès et à la pratique d’activité physique et sportive.

Mais alors, qui sont ces européennes et européens sédentaires ?

De manière générale, les femmes et les filles sont moins actives que les hommes et les garçons. On constate aussi une inégalité de pratique entre les générations, puisque les seniors sont moins actifs que les jeunes adultes.

Du côté des adolescents, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) révèle que le nombre d’adolescents obèses continue d’augmenter dans de nombreux pays d’Europe. Malgré les efforts visant à lutter contre l’obésité chez les enfants, 19 % des adolescents européens sont en situation de surpoids ou d’obésité. L’activité physique diminue également avec l’âge : seulement 16 % des 15 ans et plus atteignent les niveaux recommandés d’activité physique.

Alors que faire ? Comment aider les européennes et les européens face à ce problème de fond au sein de nos sociétés ? 

Une question complexe à laquelle Sport et Citoyenneté tente d’apporter des solutions depuis plusieurs années. En dehors de la santé, très peu d’attention est accordée aux bénéfices plus larges de l’activité physique (intellectuel, financier, personnel, etc.). C’est probablement pourquoi la responsabilité semble peser de manière permanente sur les autorités de santé publique. 

Nous savons que la sédentarité est étroitement liée aux modes de vie et d’aménagement urbains. Un angle possible d’attaque est celui des villes, lieu d’habitation de 70% des européens. Malheureusement, l’organisation de ces villes n’est pas favorable aux pratiques actives. Il est donc primordial de mener des politiques locales en matière d’urbanisme et d’environnement qui contribuent à rendre les citadins plus actifs physiquement.

Concrètement, cela se caractérise comment ?

Cela revient à promouvoir les déplacements actifs comme la marche et le vélo, à développer des environnements professionnels et scolaires qui encouragent l’activité physique, ou encore des installations sportives et de loisir offrant à toutes et tous des possibilités d’être actif physiquement. Bref : remettre les Européens en mouvement, dans leur quotidien ! Nos corps sont conçus pour bouger. Nous sommes convaincus que nos villes devraient l’être aussi. 

Pour parvenir à cet objectif, Sport et citoyenneté a lancé en 2018 son projet PACTE qui s’adresse directement aux villes. Notre objectif est d’imaginer des villes actives pour demain, quelle que soit leur taille et leur localisation en Europe. Nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine pour parler plus en détail de notre projet PACTE et de ses nombreux objectifs pour promouvoir les villes actives.

Clara Gauthier au micro de Cecile Dauguet

Photo :


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *