Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Il y a la mer, en Lituanie ? – Mia Europo

Écrit par sur 2 mars 2022

Mia Europo est le seul magazine qui fait découvrir l’Europe aux enfants à partir de 8 ans. En proposant un contenu unique sur ce sujet, à la fois ludique et pédagogique, rédigé spécialement pour eux, Mia Europo aide ses lecteurs à “s’approprier” l’Europe. Retrouvez les chroniques de Mia Europo tous les mercredis sur les ondes d’euradio.

Comme toutes les semaines, nous retrouvons la chronique Mia Europo et pour ce numéro de février nous recevons Léo Frey, rédacteur pour Mia Europo.

Oui, il y a une côte de 100 kilomètres de long, au bord de la mer Baltique. C’est une mer très peu profonde et très peu salée, qui s’étend de la Finlande, la Russie, jusqu’au Danemark. On y trouve une grande ville, Klaipeda, qui est le plus grand port de pêche du pays. Il y a aussi des stations balnéaires et des plages bien agréables en été.

100 kilomètres de côte, ce n’est pas beaucoup, mais on trouve sur cette côte une particularité géographique hors du commun et qu’on appelle l’isthme de Courlande. Qu’est ce que ça veut dire? Un isthme, c’est une étroite bande de terre qui sépare deux étendues d’eau et qui réunit deux grandes étendues de terre. L’isthme de Courlande relie la Lituanie et Kaliningrad : une enclave russe dans l’Union européenne. Une enclave est un pays, ou un territoire entièrement enfermé dans un autre pays. 

Cet isthme fait 100 km de long, c’est l’un des plus longs du monde, il est partagé entre la Lituanie et l’enclave de Kaliningrad, donc, et il est composé de sable. On y trouve les plus grandes dunes d’Europe, certaines d’entre elles mesurent 60 m de haut. D’un côté il y a la mer Baltique, de l’autre une lagune.

Une légende lituanienne dit que cet  isthme a été créé par les dieux pour protéger la Lituanie des tempêtes venues de la mer.

Mais sur la côte lituanienne, on peut trouver un autre trésor …

C’est quoi ?

C’est une pierre, dorée, dont on fait des bijoux depuis l’Antiquité, et ce n’est pas de l’or. C’est de l’ambre. La mer Baltique en regorge ! L’ambre, c’est le fossile de la résine sécrétée par les arbres il y a des millions d’années. Si elle est le plus souvent jaune et translucide, elle peut être aussi orange, ou rouge. Cette résine fascine les hommes depuis des millions d’années. On en fait des bijoux, on l’utilise en parfumerie et en médecine traditionnelle … Selon la mythologie lituanienne, un déesse vivait sous la mer dans un grand palais d’ambre. C’est de cet ancien palais que viennent les morceaux d’ambre qu’on retrouve sur la côte. 

L’ambre est un objet avec une grande symbolique. Au Moyen-Age, la poudre d’ambre était utilisée dans les philtres d’amour et à l’époque romaine, on pensait que l’ambre réchauffait le coeur… Sur la côte lituanienne, il y a  des pêcheurs d’ambre qui essayent d’en récolter sur la plage et dans l’eau avec des filets. Dans certaines ambres, on peut même trouver des fossiles d’insectes parfois préhistoriques qui ont été piégés à l’intérieur. 

Si un jour tu vas en Lituanie, tu ne peux pas en revenir sans un petit morceau d’ambre.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *