Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Un 8 mars au Parlement européen sous le signe de la guerre en Ukraine

Écrit par sur 9 mars 2022

Traditionnellement, le 8 mars est l’occasion pour les eurodéputés de faire le point sur ce qui a été fait et sur ce qu’il reste à faire en terme d’égalité femmes hommes au sein de l’Union européenne. Mais cette année, en raison de la guerre en Ukraine, ce sont les femmes ukrainiennes qui étaient à l’honneur de cette journée internationale des droits des femmes au Parlement européen.

En cette journée de la femme, la Parlement européen se doit d’être une plateforme pour faire entendre la voix et le courage de ces femmes.” C’est sur ces mots que la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, a ouvert la journée internationale des droits des femmes, avant de laisser la parole à Oksana Zabuzhko, auteure ukrainienne invitée à s’exprimer dans l’hémicycle strasbourgeois pour l’occasion. 

“Les Ukrainiens se battent pour libérer l’Europe du spectre du totalitarisme”

Connue pour ses positions féministes, Oksana Zabuzhko s’est adressée aux eurodéputés avec beaucoup d’émotion. Elle témoignait en tant que femme, mais aussi en tant qu’Ukrainienne et réfugiée de guerre. Il y a deux semaines – comme des milliers d’Ukrainiens – l’auteure a dû fuir son pays avec son sac à main pour seul bagage.

Dans un discours vibrant, Oksana Zabuzhko a appelé les Européens à agir.

Elle a aussi rendu hommage aux hommes et aux femmes qui se battent non seulement pour leur pays, l’Ukraine, mais aussi pour l’Europe.

Ces paroles n’ont pas manqué de faire réagir. A l’issue du discours de Mme Zabuzhko, les eurodéputés présents dans l’hémicycle se sont tous levés et ont applaudi pendant plusieurs minutes. 

“Nous avons le sentiment d’être abandonnés”

Des paroles qui ont fait écho à celles des trois députées ukrainiennes qui s’étaient exprimées la veille lors d’un séminaire de presse sur les droits des femmes en Europe organisé par le Parlement européen. Toutes ont livré des témoignages poignants sur la situation actuelle des femmes dans leur pays, à l’instar d’Inna Sovsun. Dans son intervention, cette députée ukrainienne a non seulement évoqué le cauchemar que vivent les mères et familles ukrainiennes, mais aussi le sentiment d’abandon des Ukrainiens et a lancé un appel à l’aide en direction de l’Union européenne et de la communauté internationale, réclamant notamment une zone d’exclusion aérienne au dessus de l’Ukraine.

Article de Servane de Pastre et Wyloën Munhoz-Boillot


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *