Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Le thon rouge – Plongée dans les océans #24

Écrit par sur 18 avril 2022

Nous retrouvons Sakina-Dorothée Ayata, maîtresse de conférences en écologie marine à Sorbonne Université pour sa chronique “Plongée dans les océans”.

Sakina, cette semaine on continue sur le thème des poissons puisque vous allez nous parler du thon rouge.

Oui. Le thon rouge est une espèce emblématique, et pas que pour les sushi, même si son nom vient de la couleur rouge de sa chair. Son nom latin est Thunnus thynnus, et on le retrouve dans les eaux subtropicales et tempérées de l’Atlantique, y compris en Méditerranée.

C’est un poisson qui vit en pleine eau, c’est ça ?

Oui, on dit que c’est un poisson pélagique. Il est aussi grégaire, c’est à dit qu’il vit avec d’autres congénères et il forme des bancs. On le trouve jusqu’à 200 m de profondeur dans les eaux tempérées, et même jusqu’à 500 m de fond dans les eaux les plus chaudes. On peut parfois le retrouver près des côtes, en particulier en Mer Méditerranée entre avril et juillet quand il se reproduit. Et il effectue de très grandes migrations aussi bien du Nord au Sud que de l’Est à l’Ouest. Le marquage de certains thons rouges a en particulier confirmé l’existence de grandes migrations entre la Floride et le golfe de Gascogne, ou alors depuis Cap Cod, dans le Massachussetts aux Etats-Unis, jusqu’à la Norvège. On considére en générale que le thon rouge va s’alimenter et grossir dans les régions les plus froides, et qu’il migre vers les régions plus chaudes pour se reproduire. On pense même qu’il revient plus ou moins là où il est né.

Et à quoi il ressemble, ce thon rouge ?

Le thon rouge est un très grand poisson, qui fait facilement 2 à 3 m de long, pour 300 kg. Les plus grands spécimens peuvent même atteindre 5 mètres de long, pour un poids record de plus 680 kg !

Et à quoi il ressemble ? Et bien il a une allure de thon : son corps à la forme d’une torpille, à section circulaire. Son dos est de couleur bleu foncé, ses flancs sont bleus, et son vendre est blanc argenté avec parfois des tâches ovales. Avoir un dos très sombre et un ventre très clair, c’est vraiment caractéristique des poissons de pleine eau.

Et le thon est un bon nageur, n’est-ce pas ?

Oui, excellent ! Il peut même nager jusqu’à 90 km par heure. Il possède une nageoire caudale puissante, de forme symétrique avec une allure de croissant ou de demi-lune. Elle est de couleur un peu jaunâtre avec un bord plutôt noir. Il possède aussi 2 nageoires dorsales, assez rapprochées, la première de couleur jaune bleutée, et la seconde, située beaucoup plus haut, est de couleur rouge-brun. Il possède également de petites nageoires pectorales et pelviennes. Enfin, en avant de la nageoire caudale, le thon rouge possède 8 à 10 pinnules dorsales et 7 à 9 pinnules anales, qui sont de très petites nageoires alignées entre la nageoire dorsale et la caudale, et entre la nageoire anale et la caudale. Ces petites nageoires sont de forme triangulaire, et elles peuvent apparaître de couleur argentée dans l’eau.

Et qu’est-ce que ça mange un thon rouge ?

Le thon rouge est un chasseur. Il chasse en banc en haute mer jusqu’à 100 m de profondeur. D’ailleurs les bancs regroupent des individus de taille similaire, mais on y retrouve aussi parfois des thons de différentes espèces. Le thon rouge capture de petits poissons qui vivent en banc, comme le maquereau, la sardine ou le chinchard. Il peut aussi se nourrir de calmars et de crustacés. Quand il est jeune, le thon rouge chasse de plus petites proies. Et le thon rouge, quant à lui, est une proie pour de plus grands prédateurs, certes peu nombreux, comme les requins mako ou les orques ou les globicéphales noirs, qui sont des cétacés.

Le thon rouge peut vivre combien de temps s’il ne se fait par manger ?

Il peut vivre entre 20 et 50 ans. Le thon rouge atteint sa maturité sexuelle en 4 à 8 ans. C’est une espèce qu’on appelle gonochorique, car il y a des individus males et des individus femelles. Comme de nombreux poissons, c’est aussi une espèce ovulipare, c’est-à-dire que la femme émet des “œufs” non fécondés et que la fécondation est externe. La reproduction du thon rouge a lieu à proximité des côtes et de la surface. Quant à sa période de reproduction, elle varie selon les régions en fonction de la température de l’eau.

Et les œufs fécondés éclosent rapidement ?

Oui, même si ils possèdent une importante réserve de gras. Les œufs éclosent après 2 jours pour libérer des larves qui seront planctoniques. Et au bout d’un mois environ les larves se métamorphosent en juvéniles, qui eux ont une croissance plutôt rapide, comme chez toutes les espèces de thons. En quelques mois ils atteignent ainsi une trentaine de centimètres.

Et le thon rouge est pêché ?

Oui, mais je vous en parlerai la semaine prochaine !

Merci Sakina, le rendez-vous est pris alors. A la semaine prochaine.

Sakina Ayata au micro de Cécile Dauguet

Tous les épisodes de “Plongée dans les océans” sont à retrouver ici


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *