Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Pourquoi beaucoup de contes et légendes qu’on raconte aux enfants se passent en Allemagne ? – Mia Europo

Écrit par sur 20 avril 2022

Mia Europo est le seul magazine qui fait découvrir l’Europe aux enfants à partir de 8 ans. En proposant un contenu unique sur ce sujet, à la fois ludique et pédagogique, rédigé spécialement pour eux, Mia Europo aide ses lecteurs à “s’approprier” l’Europe. Retrouvez les chroniques de Mia Europo tous les mercredis sur les ondes d’euradio.

Comme toutes les semaines, nous retrouvons la chronique Mia Europo et pour ce numéro de mars nous recevons Léo Frey, rédacteur pour Mia Europo.

C’est bien observé ça. Hansel et Gretel, les musiciens de Brême, le joueur de flûte de Hamelin, tous ces contes et légendes se passent en Allemagne. Et pourtant, tous les enfants français connaissent ces histoires. Je dirai même mieux, tous les enfants européens connaissent ces histoires car elles font partie du patrimoine européen.

Ces histoires sont en fait des récits qui existent depuis très très longtemps. Depuis presque la nuit des temps, disent certains spécialistes. Dans chaque région, on racontait ces contes aux enfants, avec quelques petites variantes ou des modifications locales. Le but de ces contes, c’est d’enseigner le monde et ses dangers aux enfants. Il ne faut pas faire confiance aux gens qu’on ne connait pas, c’est la morale de Hansel et Gretel, ou l’union fait la force, pour les Musiciens de Brême. Ces contes ont circuléd’époque en époque dans toute l’Europe et finalement, tous les enfants européens ont été élevés avec les mêmes histoires !

Aux 18e et 19e siècle, dans différents pays d’Europe, des écrivains se sont intéressés à ces contes, qui se racontaient de génération en génération mais qui n’étaient jamais écrit. En France, Charles Perrault, a étudié ces contes et les a posés sur papier. Il a transposé beaucoup de contes très célèbres, comme La belle au bois dormant, le petit chaperon rouge, barbe bleu, le chat botté….

D’accord, mais pourquoi certains contes se passent en Allemagne ?

J’y viens, j’y viens ! Quelques décennies après Charles Perrault, deux Allemands, deux frères, Jacob et Wilhelm Grimm ont décidé de faire la même chose en Allemagne. Rechercher, étudier et collecter des histoires racontées traditionnellement aux enfants des différentes régions allemandes, et les publier en les adaptant un peu à leur sauce. Ceux sont eux qui ont écrit Blanche Neige, Tom Pouce, Hansel et Gretel….  Mais aussi, tient tient, Le petit chaperon rouge et Cendrillon, des contes déjà écrits par Charles Perrault plusieurs décennies auparavant. Et oui, les frères Grimm ont copié et modifié certains contes de Perrault. Ainsi la version du Petit Chaperon Rouge ou de Cendrillon que connaissent les petits Allemands n’est pas tout à fait la même que celles racontées aux petits Français.  Dans la version de Perrault, le Petit chaperon rouge est dévoré par le loup, alors que dans la version des frères Grimm, un chasseur vient finalement sauver la pauvre fillette. Moi, je préfère cette version.

Bon, les frères Grimm et Charles Perrault ne sont pas les seuls conteurs européens. Il y a un autre grand écrivain qui a écrit des contes encore célèbres aujourd’hui c’est Andersen ! Ce danois est l’auteur de la Princesse au petit pois, le vilain petit canard ou encore de la petite sirène. La grande différence entre Andersen et les autres conteurs, c’est qu’Andersen invente ses contes, il ne les cherche pas dans le folklore existant. En plus, les contes d’Andersen sont moins cruels que ceux de Perrault et des frères Grimm, l’accent est mis sur la gentillesse et la bonté des héros.

Bref en matière de contes, en Europe, il y en a pour tous les goûts.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *