Les Surligneurs

Selon Emmanuel Macron, l'asile doit être réservé aux "combattantes et combattants de la liberté, aux femmes et aux hommes qui fuient la misère" - Les Surligneurs

 Selon Emmanuel Macron, l'asile doit être réservé aux "combattantes et combattants de la liberté, aux femmes et aux hommes qui fuient la misère" - Les Surligneurs

Le décryptage des Surligneurs revient sur la déclaration d'Emmanuel Macron aux préfets du 15 septembre 2022.

Le Président s’exprimait lors d’une réunion de rentrée avec les Préfets, avec une présentation des objectifs de la future réforme sur l’asile et l’immigration, dont le dépôt du projet de loi a été annoncé pour début 2023. Pour mieux comprendre, la citation complète s’impose "Il faut préserver les droits fondamentaux de toute personne, et il faut pouvoir aller beaucoup plus vite avant toute chose pour lutter contre toutes les pratiques dilatoires parce que le phénomène que nous avons aujourd’hui, c’est que des femmes et des hommes utilisent la procédure d’asile dans laquelle quasiment tout le monde passe, mais du coup, font attendre des femmes et des hommes qui le méritent et sont vraiment des combattantes et des combattants de la liberté, des femmes et des hommes qui fuient la misère”.

Autrement dit et en plus court, l’asile ne concernerait que les “combattants de la liberté”, et les personnes qui fuient la misère. Or fuir la misère n’est absolument pas un motif d’obtention de l’asile.

La suite de ce décryptage est à retrouver ici

Chaque semaine le collectif universitaire les Surligneurs, un collectif composé d’enseignants chercheurs qui mettent leurs connaissances juridiques au service du fact checking et du grand public, décrypte pour euradio un fait d’actualité.

Image : Emmanuel Macron, par Kobi Gideon / Government Press Office, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons.