Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Neuland – ByteFM

20:00 22:00

Background

Stripe – L’éco de Marc Tempelman

Écrit par sur 29 mars 2021

Nous accueillons Marc Tempelman, un des co-fondateurs de la FinTech Cashbee, qui aide les Européens à épargner plus et mieux. Nous discutons toutes les semaines de finance. 

Cette semaine, avec Marc Tempelman nous parlons de Stripe, la fintech révolutionnaire. Elle nous concerne tous, alors que la plupart d’entre nous n’en ont jamais entendu parler...

En effet, je voulais vous parler du secteur de la fintech. Le terme est la contraction de finance et de technologie et désigne toutes ces jeunes sociétés qui essaient de transformer la finance, en mettant les innovations technologiques à son service. Comme dans tous les domaines, rares sont les sociétés qui changent véritablement le monde et celles qui le font en toute discrétion le sont encore plus. Stripe fait partie de celles-là.

Très bien. Alors qui est Stripe et que fait cette fintech pour que vous en parliez avec autant d’enthousiasme ?

Stripe a inventé un système de paiement digital sécurisé et simple à utiliser. Ce système permet à n’importe quel marchand physique, site web ou application d’accepter des paiements digitaux, sans avoir à obtenir des licences ou négocier avec les banques et les opérateurs de cartes bancaires, comme Visa ou Mastercard. 

Plus de 90% des adultes aux Etats-Unis ont déjà effectué un achat en utilisant les tuyaux digitaux de Stripe. La fintech traite 250 millions de requêtes par jour, soit pas loin de 3 000 requêtes par seconde. Amazon, Instagram, Slack, Zoom, Shopify, Deliveroo, Booking.com, tous utilisent et reposent sur l’infrastructure de paiement de Stripe.

Mais si elle est si présente, pourquoi nous n’entendons jamais parler d’elle ?

Si vous n’avez jamais entendu parler de Stripe, c’est normal. Leur système s’intègre à ceux du marchand ou du site sur lequel vous effectuez votre achat. Leur logo n’apparaît pas. C’est ce qu’on appelle une intégration en marque blanche.

Et pourquoi avez-vous choisi ce moment pour nous parler de cette fintech ?

Parce que la société vient de renforcer ses capitaux en levant 600 millions de dollars. Comme Stripe n’est pas coté en bourse, ce n’est qu’aux moments de ses levées que nous pouvons nous faire une idée de sa valeur. Et à cette dernière occasion, sa valeur a été fixée à 95 milliards de dollars. Ce qui en fait tout simplement la société privée la plus chère de Silicon Valley.

Pour mettre les choses en perspective, cette valorisation dépasse celle de Facebook ou encore d’Uber, avant que ces deux sociétés soient introduites en bourse.

C’est aussi trois fois plus que la valorisation que Stripe avait réussi à atteindre il y a moins d’un an, lors de leur précédente levée de fonds. Ses deux fondateurs, aujourd’hui âgés de 32 et 30 ans ont donc des fortunes personnelles qui, sur papier, dépassent les 10 milliards de dollars… chacun.

Parlons un peu de ces fondateurs, qui sont-ils ?

Les cofondateurs de Stripe sont frères. Il s’agit de Patrick et John Collison, originaires d’un petit village en Irlande. Dès leur enfance, leur intelligence, disons, supérieure se manifeste. Patrick gagne le prix du Jeune Scientifique de l’année à 16 ans, grâce à l’invention d’un nouveau langage de programmation informatique. Son frère cadet John obtient la meilleure moyenne nationale à l’examen final du lycée de tous les temps, en brisant le précédent record établi par son frère Patrick.

Des garçons très intelligents et technophiles. Et ensuite ?

La suite est tout aussi étonnante. Ils créent leur première start-up alors qu’ils sont encore au lycée. Ils la vendent pour 5 millions de dollars en 2008, avant d’aller poursuivre leurs études aux États-Unis, au MIT pour Patrick et à Harvard pour John. 

Durant les vacances d’été, âges de 21 et de 19 ans respectivement, les garçons construisent un prototype de leur logiciel de paiement et décident d’arrêter leurs études pour se consacrer à temps plein à cette nouvelle initiative entrepreneuriale. Stripe est née.

Comment Stripe gagne-t-elle sa vie dans la pratique ?

Stripe prélève une commission sur chaque paiement qu’elle traite. Qui s’élève à environ 2,9% de chaque transaction aux US, at à 1,9% en Europe, ou les commissions sur les règlements par carte sont typiquement plus faibles.

Or les paiements en ligne et la consommation digitale ont explosé. Les volumes ne cessent d’augmenter et Stripe se trouve au milieu du dispositif. 

Le mot de la fin ?

Stripe démontre comment la fintech peut faire évoluer le monde de la finance, et faciliter le quotidien du plus grand nombre. Ses fondateurs se sont attaqués aux systèmes de paiement, une partie obscure et archaïque de la finance mais qui nous concerne tous. Pour réinventer la façon dont nous effectuons nos achats en ligne.

Interview réalisée par Laurence Aubron

Toutes les éditos de Marc Tempelman sont à retrouver juste ici

© HaeB, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *