Captage du CO2, une révolution pour ArcelorMittal ?

Captage du CO2, une révolution pour ArcelorMittal ?

Depuis le début de l'année, le site sidérurgique d'ArcelorMittal à Dunkerque accueille le premier module de captage de CO2 de France. Une technologie encore en phase de test et financée en partie par le programme Horizon 2020 de l'Union Européenne. S'il ne sont pas encore massivement déployés, ces modules font partie intégrante de la stratégie de décarbonation du groupe menée par Emmanuel Deneuville.

ArcelorMittal en quelques chiffres

Producteur d'acier n°1 au monde, ArcelorMittal a produit près de 100 millions de tonnes d'acier au total en 2018. En France, ses deux sites sidérurgiques les plus importants se trouvent à Fos-Sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône, et à Dunkerque dans le Nord.

Et qui dit grosse production d'acier dit évidemment pollution. À ce sujet, le site des Hauts-de-France se montre très actif puisqu'il accueille depuis le début d'année un module pour capter le CO2 dans ses fumées de cheminées. Objectif : réduire l’impact environnemental du site. Si cette technologie est encore en phase de test, elle a en partie été financée par l'Union Européenne à hauteur de 20 millions d'euros.

Photo : Franz-Josef Molitor