Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Mes chers amis français et européens, faites des bébés ! – Erwan Quinio

Écrit par sur 18 mai 2021

Le sujet passe souvent totalement en dessous des radars. Et pourtant, la démographie est un sujet fondamental. Un sujet de société comme on dit. Un sujet éminemment politique aussi.

Justement, François Bayrou nommé haut-commissaire en juillet dernier vient de publier une note sur le sujet. Il sonne l’alerte.

Oui. Et si la note vaut pour la France, c’est bien l’Europe dont il s’agit. Imaginons ensemble l’Italie passant de 60 à 30 millions d’habitants. L’Espagne de 46 à 23 millions. Le Portugal de 11 à 5 millions comme le soulignait l’un de vos confrères ce matin. Ce scénario, ce n’est pas de la politique démographique fiction. Ce sont des projections réalisées à partir des tendances actuelles, présentes. La natalité était en berne en Europe de l’Est, nous le savions. Ajouté à cela l’exode économique de la Bulgarie, de la Roumanie, de la Pologne, et vous avez là tous les signaux d’une catastrophe. Ce déclin démographique nous touche aujourd’hui. Prenons-y garde car les conséquences seront gigantesques.

Pour la France en particulier.

Absolument. Et pour une raison simple. La France a fondé tout son modèle social sur la solidarité intergénérationnelle. C’est ce que nous rappelle François Bayrou dans une note de 47 pages. Or si les actifs se réduisent comme peau de chagrin, alors c’est simple et immédiat, l’ensemble de notre modèle social et économique s’effondrera comme un château de cartes.

Beaucoup espéraient un baby-boom post Covid, cela semble de plus en plus compromis.

Effectivement. Les démographes ont dans un premier temps laissé entendre que les confinements successifs seraient propices aux ébats et donc à la natalité. Les premiers éléments chiffrés dont nous disposons sont une douche froide. Il n’en est rien. C’est le contraire même. Il faut penser que l’incertitude, le stress, la dépression et les projets de couple ne font pas vraiment bon ménage.

Sur quels leviers la France et l’Europe pourront jouer pour tenter d’inverser la tendance ?

Ils sont nombreux. D’abord, l’arrivée dans l’emploi durable est la condition première. Si vous obtenez votre premier CDI à 35 ans, c’est un postulat de départ peu propice. Deux, il est urgent d’améliorer et de faciliter la vie des familles. Tout le monde connaît la galère pour trouver une nounou, une crèche et même une place dans une école. A ces questions, il faut répondre de manière concrète. Comme il faut répondre sur la question des logements notamment dans nos centres-villes alors que tous les dispositifs fiscaux encouragent à la construction des seules maisons de retraite et de logements étudiants. Enfin, l’Italie par exemple vient de proposer des aides inédites à destination des familles. Beaucoup de pays européens sont désormais tentés de suivre l’exemple.

Pour la confiance du pays et de l’Europe, pour la dynamique collective, comme pour notre modèle économique, si l’on veut éviter un effondrement, il n’y a donc pas 30 000 options, français et européens, François Bayrou vous invite chaleureusement à faire des bébés.

Laurence Aubron – Erwan Quinio

Tous les éditos d’Erwan Quinio sont disponibles juste ici

Image par Madlen Deutschenbaur de Pixabay


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *