Nantes

Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme local

14:00 14:30

Current show

Programme local

14:00 14:30

Background

Yves Pascouau – Immigration et division UE

L'édito du mardi 8 January 2019

Bonjour Yves aujourd’hui vous nous parlez ce matin de divisions

 

Oui Simon, avant l’ouverture de la campagne des élections européennes au cours de laquelle la question migratoire va certainement occuper une place centrale, il est bon d’essayer de comprendre pourquoi l’immigration a, à ce point, diviser les Etats européens.

En effet, si l’on regarde dans le rétroviseur, parmi toutes les crises traversées par l’Union européenne au cours de la dernière décennie, seule la question migratoire a été facteur de division. Toutes les autres crises – la crise financière, la crise de la zone €, les attentats terroristes et le Brexit – ont réunis des Etats européens.

Mais pour ce qui est de la question migratoire, l’union a laissé la place à la division.

 

A la division ou aux divisions au pluriel ?

 

Vous avez raison Simon, et les divisions sont nombreuses.

La première est géographique. Elle oppose les Etats dits de 1ère ligne – Grèce, Italie, Malte et Espagne – aux autres Etats. Or, cette division s’est amplifiée à la suite de la crise migratoire de 2015. Faute d’avoir mis en œuvre des mécanismes adaptés pour prévoir l’arrivée des demandeurs d’asile, réfugiés et migrants à l’été 2015, les Etats du Sud ont rapidement été mis sous pression et ont eu beaucoup de mal à gérer une situation compliquée.

En pratique, l’inadaptation des règles européennes pour prévenir et gérer les arrivées et pour assurer une distribution équitable des demandeurs d’asile, notamment dans des situations exceptionnelles, a creusé le fossé entre les Etats du centre et ceux de la périphérie.

La deuxième division est apparue au moment de définir les solutions pour sortir de la crise. Ici, c’est une opposition entre solidarité et responsabilité qui a émergée. Une opposition entre les Etats qui réclament plus de responsabilité, notamment dans la gestion des frontières extérieures, pour accorder plus de solidarité. Et de l’autre côté les Etats qui demandent plus de solidarité pour mieux exercer leur responsabilité.

 

Mais ces oppositions reflètent aussi des histoires différentes

 

En effet, c’est la division forgée par l’histoire entre les Etats qui ont une longue tradition d’immigration et les Etats, principalement d’Europe centrale et orientale, qui n’ont pas la même histoire migratoire et qui voient dans la migration une atteinte à leur identité. Cette ligne de fracture s’est illustrée récemment lors de l’adoption du Pacte mondial sur les migrations de l’ONU où Hongrie, Pologne et République tchèque ont voté contre le texte.

Mais une nouvelle division est en train de s’ouvrir, avec pour toile de fond les questions migratoires, entre démocraties libérales et démocraties dites illibérales. Ces dernières ont en effet en commun de porter un discours anti-immigration. Discours qui risque de diviser lors de la campagne européenne.

La matinale d’Euradio

Débutez la journée avec l'essentiel de l'info européenne !

More info