Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Nos Ministres savent-ils épargner ? – L’éco de Marc Tempelman

Écrit par sur 7 décembre 2020

Nous accueillons Marc Tempelman, un des co-fondateurs de la FinTech Cashbee, qui aide les Européens à épargner plus et mieux. Nous discutons toutes les semaines de finance. Au programme cette semaine: l’épargne des membres du gouvernement.

Un drôle de sujet. Pourquoi s’y intéresser ?

Pour en faire une étude de cas. Les statistiques nationales montrent que les Français épargnent beaucoup, mais plutôt très mal. Nous en avons déjà parlé dans cette émission, nous avons tendance à mettre de côté sur nos comptes courant, qui ne rapportent rien, et sur nos livrets bancaires, comme le Livret A qui ne rapportent presque rien.

Mais pour des raisons de protection des données et le respect du secret bancaire, il est quasiment impossible d’obtenir des données précises sur un groupe d’individus précis. À l’exception des 2902 hommes et femmes politiques qui ont l’obligation de déclarer leurs patrimoines à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Qui les publie ! Nous avons donc analysé ces données pour les 17 ministres qui forment notre gouvernement.

Et quelles conclusions pouvons-nous tirer de cette étude ? Que font-ils de leur épargne ?

Quelques grandes tendances se dégagent. Premièrement, les ministres adorent la pierre. En effet, ils sont tous propriétaire d’au moins un bien immobilier. Il s’agit typiquement de leurs résidences principales, qui constitue le seul bien immobilier pour la moitié d’entre eux. Mais notre Premier Ministre, Jean Castex, et le Garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, ont choisi d’investir dans des terres agricoles, tout comme Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoires.

Deuxièmement, on peut dire que les ministres sont, en moyenne, trop conservateurs dans leurs placements et trop peu diversifiés. Six ministres, ne possèdent ni Plan d’Épargne en Actions, ni contrat assurance vie. C’est-à-dire que la totalité de leur épargne est composée de leurs résidence principale et d’argent déposé sur différents types de comptes bancaires, qui ne rapportent rien ou quasiment rien.

Et nous devrions ajouter Roselyne Bachelot a cette liste. Elle est bien l’heureuse propriétaire d’un PEA, mais sur lequel elle a investi….. 16 euros.

Pas plus de la moitié des ministres possède un contrat assurance vie, dont Sébastien Lecornu, le Ministre des Outre-Mer, qui pourrait peut-être songer à y mettre un peu plus que les 241 euros qu’il a déclaré y avoir versé.

Donc nos ministres sont peu aventureux en matière d’argent. Sont-ils pour autant de si mauvais épargnants ?

Malheureusement, certains gèrent plutôt mal leurs liquidités. Dix d’entre eux laissaient dormir plus de 20 000 euros sur leurs comptes courants, au moment de faire leurs déclarations. Et cela, alors qu’ils disposaient de Livrets A qui n’avaient pas encore atteint leurs limites. Prenons l’exemple d’Olivier Véran, notre ministre de la Santé, qui avait plus de 37 mille euros sur son compte courant, alors qu’il n’avait que 63 euros sur son Livret A.

On sent que Roselyne Bachelot est une véritable fourmi, qui a su mettre de côté. Mais aussi qu’elle ne consacre que très peu de temps à la gestion de son épargne, car celle-ci, pourtant plutôt importante en volume, est entièrement placée sur son compte courant et son compte d’épargne.

Alors qui sont les meilleurs élèves de la classe ?

Pour nous, les stars en matière d’épargne sont Florence Parly, la ministre des Armées, Jacqueline Gourault, la Ministre de la Cohésion des Territoires, et Elisabeth Borne, la ministre du Travail. Elles disposent toutes les trois d’une épargne diversifiée, qui se compose d’une épargne de précaution suffisante, placée sur des supports sans risques, et une épargne longue. Cette épargne longue est investie sur des supports un peu plus risqués, comme un PEA ou une assurance vie, susceptibles de générer des rendements plus importants dans le temps.

D’après-vous, qu’est-ce qui peut expliquer, qu’en moyenne, nos dirigeants n’optimisent pas du tout leur épargne ?

Il y a probablement deux réponses à cette question. Il est fort possible que certains ministres aient délibérément choisi de simplifier leurs placements, afin d’éviter tout risque de conflit d’intérêt, ou tout risque de perception de conflit d’intérêt. Pour illustrer ce point, on peut comprendre qu’il est compliqué pour le ministre de l’Économie et des Finances de détenir des actions en direct d’une ou plusieurs sociétés.

Mais cet argument ne peut pas à lui seul expliquer le profil ultra-conservateur de la plupart des membres du gouvernement, qui surpondèrent le cash qui dort sur leurs comptes courants.

En fait, nous arrivons à la conclusion que les ministres sont bien des gens comme nous. En tout cas dans le domaine de la gestion de leurs finances personnelles. Ils manquent de temps et n’aiment pas passer leurs weekends à faire de la paperasse. Certains d’entre eux sont sûrement à l’aise en finance, d’autres nettement moins. Ils sont persuadés qu’épargner, c’est crucial, mais ils n’ont pas tous été formés pour bien le faire. Culturellement, on leur a probablement appris que ce n’est pas bien de trop parler d’argent. Bref, ils sont comme nous.

D’ailleurs s’ils nous écoutent, Cashbee est là pour les aider à épargner plus et mieux !

crédits photo: Paweł Szymczuk


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *