Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Proxibus – Eurêka 21

Écrit par sur 10 février 2021

Chaque semaine, en partenariat avec les équipes d’Eurêka 21euradio revient sur les bonnes pratiques européennes en matière de développement durable et de coopération territoriale.

Cette semaine, découvrez le projet “Proxibus“. Le principe ? Lutter contre l’isolement des personnes âgées.

Pour en parler, nous recevons Aurélia MAPELLI, directrice adjointe de la fédération ADMR de l’Aube et coordinatrice du projet Proxibus.

Genèse du projet

“En 2018, le groupement d’actions locales de la Côte des Bar (Aube), a lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt suite à l’obtention de fonds du programme européen LEADER pour des projets sur des axes prioritaires comme le développement de l’entrepreneuriat, l’offre touristique et les services à la population.

On avait constaté l’absence sur certaines communes rurales de moments de rencontre pour les personnes âgées.

L’idée de ce projet était d’offrir sur les territoires ruraux sur lesquels on ne trouve aucun service de proximité, offre culturelle ou de loisirs à des séniors de 60 ans et plus, un moment pour se rencontrer chaque semaine”.

La démarche MONALISA est la mobilisation nationale de lutte contre l’isolement des personnes âgées. Leur rapport a mis en lumière qu’il y avait 1 personne sur 4 en France qui souffrait de l’isolement relationnel.

Le principe

Le Proxibus est un véhicule utilitaire qui a été entièrement aménagé comme un salon de thé. On retrouve à l’intérieur de quoi offrir une collation. Il peut recevoir 6 personnes assises et sillonne la Côte des Bar avec 9 permanences par semaine.

Lors de ces permanences une animatrice propose un temps de rencontre, d’échange, de convivialité autour de la lecture du journal, de jeux de société ou un moment de parole.

Ces moments de convivialité sont aussi l’occasion de proposer aux séniors une aide pour les démarches administratives en ligne, le véhicule étant équipé de deux tablettes tactiles et d’un accès internet.

Amener la permanence aux personnes

“On s’est dit sur ce territoire très rural que l’idée était de délocaliser ces permanences en amenant non pas les personnes à ces permanences mais en amenant la permanence aux personnes directement, puisque la mobilité est un réel frein sur les territoires ruraux”.

Un premier bilan encourageant

“C’est vraiment une expérimentation qu’on a lancée et qui fonctionne très bien. Le premier bilan qu’on a pu établir après un an de fonctionnement a montré un réel engouement. On arrive vraiment à mobiliser les personnes, notamment parce qu’on a des maires et élus locaux qui soutiennent le projet, qui sont investis et qui participent aux permanences du projet”.

Un projet intergénérationnel

“Proxibus est un projet intergénérationnel. L’animatrice salariée s’appuie sur des bénévoles locaux de tout âge et sur des volontaires en service civique. C’est une expérimentation, on met à disposition ce projet à n’importe quelle structure qui souhaiterait le dupliquer”.

Interview réalisée par Laurence Aubron / montage: Cécile Dauguet / Rédaction et mise en page : Pauline Amirault

Pour en apprendre plus sur le projet Proxibus, rendez-vous sur le site internet de la fédération ADMR de l’Aube.

Toutes les chroniques d’Eurêka 21 sont à retrouver ici

Crédits photo : Fédération ADMR de l’Aube


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *