Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Pour que je m’aime encore – La case des pins

Écrit par sur 27 octobre 2021

Chaque semaine, François Delay, Clémence Villefranche et Mathilde Vrignaud de La case des Pins nous présentent un livre de leur sélection.

Cette semaine, Mathilde Vrignaud vous présente Pour que je m’aime encore, de Maryam Madjidi, publié au Nouvel Attila.

C’est la rentrée littéraire, et c’est le second roman de Maryam Madjidi, qui m’avait déjà enchantée avec Marx et la poupée où elle racontait son exil de Téhéran à Paris du haut de ses 6 ans. Dans ce second roman, l’enfance a laissé place à l’adolescence et nous embarquons dans le quotidien d’une habitante de la banlieue parisienne à la fin des années 1990.

C’est une véritable plongée hilarante dans les tourments de l’identité, de l’exil – encore – et bien sûr, de l’aventure de l’intégration ; enfin, si tant est qu’elle soit possible. Nous suivons donc une femme d’origine iranienne, qui arrive non sans quelques difficultés dans l’âge de la puberté, pour décrire avec un humour corrosif les rapports de pouvoir, les différences de classes sociales, et ses luttes pour espérer atteindre, comme elle dit, l’autre côté du périph’. Car Maryam, bien que bourrée de complexes – on l’appelle d’ailleurs “barre de shit” au collège à cause de son mono-sourcil – vit de multiples péripéties à Drancy, et pourtant garde une ambition folle.

Dans cette épopée tragi-comique, que j’ai adorée, elle décrit avec une profonde justesse ces banlieusards, ces énergumènes délaissés, ces marginaux laissés sur le bas côté. Elle brosse avec une franchise déconcertante et surtout désopilante, des portraits d’hommes et de femmes, un peu à la manière de Riad Sattouf.

On rit, beaucoup, sans oublier que le sujet peut être grave et profond. Et notre Maryam va y passer de l’autre côté du périph’. Déambuler dans les beaux quartiers, pour étudier dans un lycée prestigieux, avec bien d’autres énergumènes. Mais à quel prix ? Maryam Madjidi dédramatise tout, et nous offre un roman optimiste que je vous recommande sans plus attendre.

Mathilde Vrignaud

Tous les livres proposés par la Case des pins sont à retrouver juste ici !


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *