CEB : la banque européenne à vocation exclusivement sociale

CEB : la banque européenne à vocation exclusivement sociale

La Banque de Développement du Conseil de l'Europe, CEB, ou Council of Europe Development Bank, est une banque multilatérale de développement à vocation exclusivement sociale. Son siège est installé dans le 16e arrondissement à Paris. Cristian Tabacaru, Directeur des Prêts et du Développement Social de la CEB, explique l'histoire et le fonctionnement de la banque à Clémence Pénard.

Doyenne des banques multilatérales de développement européennes, la CEB a été fondée en 1956 par huit États membres du Conseil de l’Europe sur la base d’un accord partiel, afin d’apporter des solutions aux problèmes des réfugiés. Signée par huit pays le 16 avril 1956, la Banque a été le premier des Accords Partiels conclus.

En apportant une expertise technique et financière à des projets à fort impact social dans ses pays membres, elle promeut activement la cohésion sociale et renforce l’intégration sociale en Europe. 

La CEB est un instrument majeur de la politique de solidarité en Europe. Elle participe au financement de projets sociaux, intervient en cas de situation d’urgence et contribue à améliorer la qualité de vie des groupes de population les plus défavorisés.

La CEB concourt à la réalisation de projets d’investissement à caractère social au travers de trois lignes d’action, à savoir :

  • Croissance inclusive : œuvrer à garantir l’accès aux opportunités économiques afin d’assurer un avenir prospère pour tous.
  • Soutien aux groupes vulnérables : aider à intégrer les citoyens les plus vulnérables pour favoriser une société plus diverse.
  • Durabilité environnementale : soutenir une société vivable qui promeut la durabilité écologique, atténue le changement climatique et s’y adapte.

La Banque œuvre au renforcement de la cohésion sociale conformément à sa mission et promeut les valeurs et les principes du Conseil de l’Europe dans le cadre de son activité de prêt. Elle est cependant dotée d’une personnalité juridique propre et est financièrement indépendante.

Preuve de ces liens institutionnels, le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe émet un avis de recevabilité quant à la conformité aux objectifs politiques et sociaux du Conseil de l’Europe pour chaque projet soumis à l’approbation du Conseil d’administration de la Banque. 

La CEB compte 42 États membres, qui sont les actionnaires de la banque. Tous les pays membres du Conseil de l'Europe peuvent devenir membres de la CEB.