Artiste européen·ne de la semaine

My Ugly Clementine (VIENNE) - Artiste européenne de la semaine

My Ugly Clementine (VIENNE) - Artiste européenne de la semaine

Cette semaine, nous nous intéressons aux rockeuses autrichiennes My Ugly Clementine.

  

Chapitre 1. La création

  

My Ugly Clementine regroupe quatre musiciennes déjà connues dans les cercles musicaux viennois, ce qui amène les médias et la communauté locale à les qualifier de « supergroupe ». Le groupe naît en 2019 par la main de Sophie Lindinger, à la basse et au chant, qui rassemble les musiciennes Mira Lu Kovacs, à la guitare et au chant, Kathrin Kolleritsch, à la batterie et au chant, et Natasha Ronck, à la guitare et au chant. Un groupe de musiciennes déjà bien matures musicalement, puisqu'elles sont déjà toutes engagées dans d'autres projets musicaux. Lindinger, l'âme du groupe, connaît déjà une bonne notoriété avec son autre projet musical Leyya, un groupe d'électropop dans lequel elle est chanteuse, parolière et coproductrice. Au sein de ce projet, elle gagne deux Amadeus Awards et fait des tournées internationales. Mais ça ne lui suffit pas, elle souhaite se tourner vers d'autres genres musicaux, et moins électro. Elle regroupe alors des musiciennes autrichiennes venant d'horizons musicaux différents et créer ensemble un « supergroupe ». Ensemble, elles présentent une musique inspirée des nineties, un mélange d'indie-rock et de post-punk, aux textes engagés et émotionnels, tous écrits par Sophie Lindinger.

Ce supergroupe rassemble donc Kovacs, qui est également guitariste dans le groupe de pop avant-gardiste 5K HD, une fusion de pop, de jazz contemporain et d'électro. Elle est aussi chanteuse dans Schmieds Puls, trio musical acclamé par la critique. Quant à Natasha Ronck, elle fait parti du groupe de hip hop, nu-soul et R'n'B, Lucid Kid. Et enfin Kathrin Kolleritsch est également connue pour Kerosin95, où elle rappe, chante et écrit. Avec My Ugly Clementine, elle s’oignent de leurs horizons musicaux, et se retrouvent dans le rock et ses sous-genres.

  

  

Chapitre 2. Empowerment

  

My Ugly Clementine, c'est un combat pour l'empowerment. Pour les femmes, car elles s’affirment féministes, mais pas seulement. Leurs chansons visent à transmettre une énergie, celle de la confiance en soi, de l'affirmation de soi et de l'autonomisation. La chanson Playground par exemple, rappelle que les femmes ne sont pas moins capables que les hommes. Une référence à leur vécu en tant que groupe uniquement féminin, dans un monde majoritairement masculin. « Jusque parce que j'ai des mains plus petites / Cela ne veut pas dire que je ne peux pas faire ce que mes amis masculins peuvent faire / Le travail que je fais repose sur la passion […] / Ne vous méprenez pas. »

  

  

My Ugly Clementine, c'est un message positif et engageant, rappelant notre propre force, qu'il faut affirmer. Ainsi la chanson Cool For You parle du fait de s'affirmer, de ne pas vivre pour les autres au point de s'oublier.

  

  

Et la chanson Peptalk parle de l'affirmation de soi, de la confiance en soi, et de la découverte de sa propre force.

  

  

Dans la suite de cet engagement féministe et social, My Ugly Clementine créé en 2020 le podcast Peptalk, dans le but de parler autrement de musique et de mettre en avant des figures musicales féminines. Les musiciennes Sophie, Mira, Kathrin et Natascha invitent tour à tour des invités du monde de la musique à discuter avec elles de leurs parcours, leurs sources d'inspiration, leur processus de travail, leurs astuces ou encore les obstacles qu'ils ou qu'elles ont surmontés. Toujours dans l'univers du rock et de la pop, on retrouve par exemple la chanteuse et guitariste pop berlinoise Kat Frankie, la rockeuse allemande Ilgen-Nur, la chanteuse de pop-rock autrichienne Christina Stürmer, ou encore la musicienne de rock garage Andreya Casablanca. Comme dans leur musique, le thème de l'empowerment est au cœur de ce projet de posdcast. 

  

Chapitre 3. Cap sur les 90's

  

My Ugly Clementine, c'est un mélange d'indie rock, de post-punk, de college-rock et d'électro-pop aux influences garage et grunge, des sonorités que l'on retrouve sur la scène musicale des années 90. Et c'est d'ailleurs ce qui caractérise le groupe, cette inspiration des nineties, un son qui fait son grand retour aujourd'hui. My Ugly Clementine présente une musique aux rythmes entraînants, à la basse groovy, et aux guitares accrocheuses. Une musique à la fois brute et sophistiquée, qui « doit diffuser une énergie saine et positive », selon les mots de Sophie Lindinger dans une interview pour Kleine Zeitung en 2021. Les musiciennes annoncent avoir aussi été grandement influencées par le rock indépendant des musiciens américains comme Adrianne Lenker, Big Thief, Alabama Shakes, ou encore Nirvana, des influences que l'on retrouve en effet dans leur musique, comme dans le morceau The Good the Bad the Ugly, dans lequel on retrouve des inspirations grunges.

  

  

My Ugly Clementine s'affirme sur la scène européenne, montrant que l'Autriche peut rivaliser sur le marché musical international, même si ce n'est pas le but du groupe. « De même que le sexe n'a pas d'importance, le pays d'où vient la musique n'a plus d'importance. Elle doit être bonne. » explique Sophie Lindinger dans une interview pour Kleine Zeitung en 2021. Elles sont en effet reconnue pour leur musique de qualité, entraînante et très vivante. Bien que leur musique s'inscrit totalement dans les tendances actuelles, dans ce revival du rock des années 90, l'énergie et le message qu'elles véhiculent est singulier et engageant. Elles allient leur musique à un message profond et intime, un message pertinent, sans être prétentieux. Car ce qu'elles souhaitent avant tout, c'est s'amuser, c'est proposer une musique positive.

  

Chapitre 4. Le départ de Kolleritsch

  

My Ugly Clementine, c'est un groupe féministe qui place au centre de son combat l'empowerment. Leurs textes sont emplis de messages pour l'amour de soi, la confiance en soi et en sa force, et la lutte contre les stéréotypes de genres. En juillet 2022, Kolleritch part du groupe pour des raisons de divergence et de non solidarité au sein du groupe. Une crise qui bouscule groupe, dans leur travail artistique et dans leur combat féministe.

Le 10 juillet 2022, My ugly Clementine publie un texte d'excuse et d'explicitation sur la raison du départ de Kolleritch : Kem avait demandé au groupe plus de solidarité et de travail politique avec le groupe, particulièrement pour ce qui concerne sa transidentité. Mais leur réponse et leurs actions n'ont pas suffis, déclenchant une tension au sein du groupe. Elles ont donc publié des excuses publiques sur leur compte instagram, rappelant qu'elles s'affirment en tant qu'un groupe queer-féministe. La transphobie et la queerphobie, ainsi que les discriminations subies dans l'industrie musicale, est quelque chose qu'elles combattent au quotidien. Elles annoncent regretter de ne pas avoir assez écouter leur collègue et de ne pas avoir été assez solidaire envers elle. 

  

  

Chapitre 5. Vers le succès international

  

My Ugly Clementine connaît un grand succès dès son départ. Ce « supergroupe » est tellement impressionnant pour la scène viennoise, que leur premier concert à Vienne en 2019 affiche complet après seulement quelques heure de vente, alors même qu'aucun de leur morceau n'avait encore été entendu. Elles sont très vites présentes sur les scènes autrichiennes, comme au Poolbar Festival à Feldkirch, au Picture Festival à Bruxelles, ou au Popfest à Paris, ainsi que sur les scènes internationales, comme au festival international d'Eurosonic Noorderslag, au Reeperbahn à Hambourg et au Ment Ljubljana. My Ugly Clementine sera également récompensé à mainte reprises : en septembre 2020 le groupe reçoit le Amadeus Austrian Music Award dans la catégorie Alternative. Fin 2020, les auditeurs de la station de radio nationale autrichienne FM 4, radio de musique diffusant en bilingue, les ont élus groupe de l’année. Enfin 2021 elles sont nominées pour le Music Moves Europe Awards. Enfin en mars 2020 sort leur premier album sur le label viennois Ink Music., Vitamin C, qui aura un succès fou et sera également récompensé. Il atteint la 16e place des charts autrichiens, et sera nommé en 2021 pour la 11e édition du prix du meilleur album indépendant européen de l’année de l'association IMPALA.

  

  

Une émission proposée par Mari le Diraison.