Artiste européen·ne de la semaine

Ministry of Echology (VILNIUS) - Artiste européen·ne de la semaine

Vidas Cerniauskas Ministry of Echology (VILNIUS) - Artiste européen·ne de la semaine
Vidas Cerniauskas

Cette semaine, nous nous intéressons au reggae-dub de Ministry of Echology.

  

Chapitre 1. Ministry of Echology, le groove de Vilnius

  

Nous sommes en 2009 à Vilnius. La capitale lituanienne est une ville à la scène musicale assez jeune, car c'est à partir des années 90, marquées par la fin du joug de l'union soviétique, que la ville commence à s’épanouir musicalement au son du rock, du jazz, du reggae ou encore de l'électro. En 2009 très peu de collectifs de reggae habitent la scène lituanienne. Le DJ et chanteur de reggae-dub Eazystyle MC décide alors de réunir des musiciens et musiciennes pour faire vibrer la scène locale au son de cette musique. Il regroupe donc 9 autres musiciens et musiciennes de Vilnius : Rokas à la basse, Audrius à la batterie, Jaronimas à la guitare, Tomas à la guitare, Martynas au saxophone, percussions et orgue, Nerijus au trombone, Dominyka et Elena au chant et enfin Paulius aux effet, DJ de dub également actif dans Kala Sound System. Ils s'appellent Ministry of Echology meets Eazystyle MC, et ils proposent uniquement des reprises en interprétant des morceaux célèbres de reggae et de dub. Ils sont la plus grande formation de reggae de Lituanie, et à l'été 2013 ils jouent dans la plupart des festivals de musique alternative locaux comme Tundra festival, Yaga Gathering, Varom Party, WTFest et Satta Outside. Et au cours de la même année, en 2013, ils sortent leur premier enregistrement : Laikas Meilei - "le temps de l'amour" en français, qui est aussi leur première composition. Le succès du groupe est réel dans la mouvance reggae européenne, avec son reggae dub teinté de ska et de rocksteady, sur un air des seventies. Ils véhiculent un message positif et transmettent le sourire et la bonne humeur, jusque dans le nom du groupe : Ministry of Echology avec un "ch" pour le jeu de mot. 

 

  

Chapitre 2. Notes & Quotes, l'art de la rumination

  

Ministry of Echology naît en 2009 et son groove reggae - dub fait vibrer les scènes locales, dans une Lituanie où les formations reggae sont rares. Alors que le groupe présente principalement des reprises, il s'affirme en 2014 avec un premier album presque entièrement dédié à leurs compositions, Notes & Quotes, parusur Zona Records.Ce premier album est marqué par un grand changement au sein de la formation de 10 musiciens et musiciennes : l’absence du DJ et chanteur Eazystyle MC, qui est à l'origine de la création du groupe. C'est un premier album très reggae-dub, aux influences ska et rocksteady. Comme l'indique le tire « Notes and Quotes », ils ont réuni tout ce qu'ils ont noté et appris durant leurs précédents travaux artistiques, comme une conclusion créative de leur vécu musical. Car cet album rassemble des musiques enregistrées sur une période de deux ans et déjà en studio depuis un certain temps, donc travaillées et retravaillées. Ministry of Echology, qui jusqu’ici faisait surtout des reprises, présente principalement des créations originales, même s'ils proposent aussi trois interprétations instrumentales de morceaux déjà connus : une reprise du jamaïcain Toots Hibbert pour Duokš man (54-46), des jamaïcains Clement Coxsone et Johnny Dizzy Moore pour Rock Fort Rock, ainsi que la reprise de Glory to the Sound des Skatalites. Ministry of Echology nous rappelle lors d'une interview pour le webmagazine Scène Baltique que la reprise fait partie intégrante de cette pratique musicale : « C'est ça le DUB, réinventer-intégrer-déposer-insérer ». D'ailleurs dans la même année paraît un remix de cet album sur Dubartis, Version Excursion. C'est un album de reprise dub de Ministry of Echology fait par des artistes locaux et des amis étrangers, affirmant le succès du groupe lituanien. Nous retrouvons par exemple les italiens Jambassa, Voodoo Tapes, Arrogalla, le Chilien LATA et les Lituaniens IJO. 

  

  

Chapitre 3. Wanderer : vagabondages stylistiques 

  

Après avoir fait danser les scènes lituaniennes avec leur groove tempétueux et leur timbre chaleureux, Ministry of Echology partage sa voix sur les scènes européennes, notamment au Royaume-Uni. En 2016, deux ans après le succès de leur premier album Notes and Quotes, le groupe présente Wanderer, enregistré au studio Big Jelly à Ramsgate, au sud-est de Londres. Là-bas ils expérimentent et s’aventurent sur de nouvelles sonorités comme le rocksteady, le rock, le jazz et l'électro, même s'il sont toujours très enracinés dans la culture reggae-dub. Groupe fondé à l'origine pour proposer des reprises de reggae, ici sont rassemblés 7 titres originaux tous composés et écrits par Ministry of Echology. Et l'album s'ouvre avec douceur avec cette chanson d'amour dédiée à Vilnius, d'où est originaire le groupe, Inna Vilnius City.

  

  

Ministry of Echology poursuit avec des titres variés, tournant autour de la culture reggae-dub, allant parfois plus vers le ska comme dans Music Healing, ou vers le roots avec How much Longer. Et le titre phare de l'album est sans doute Wanderer, signifiant « vagabond », le plus long morceau de l'album, qui diffère un peu des autres titres par son côté très instrumental et très dub.

  

  

Chapitre 4. Mixed Feelings, un nouveau souffle musical

  

Des tournées en Europe et deux albums remarqués derrière eux, Ministry of Echology a prouvé que son groove peut faire danser les foules d'ici et d'ailleurs. En 2019 le groupe revient en force avec un nouvel album, toujours ancré dans le reggae-dub. Et comme leurs deux albums précédents, Mixed Feelings est marqué par une évolution musicale, puisqu'ils puisent leurs inspirations ailleurs, dans la pop, l'électro, le jazz ou encore le rock. Avec Mixed Feelings, ils proposent des rythmiques plus calmes que celles trouvées dans les albums précédents, ainsi qu'une affirmation de dub, alors que le reggae domine dans les travaux précédents. De 10 musiciens et musiciennes le groupe se retrouve ici à 7 avec : Martynas à la batterie, Rokas à la basse, Alanas à la guitare, Narijus au trombone, Paulius aux effets, et Dominyka et Elena au chant. Mixed Feelings, album auto-produit par le groupe, a été enregistré dans plusieurs centres culturels et lieux de répétition autour de la ville de Vilnius, et mastérisé à Naples en Italie. C'est un album qui voyage, autant dans sa conception que dans les inspirations musicales qui le façonnent. S'ils perdent de la puissance sonore en raison de la diminution de la formation, ils ne délaissent pas pour autant le groove engageant et dansant qu'ils aiment tant. Et l'album s'ouvre avec une chanson légère pleine d'amour, Love is Crucial, qui caractérise totalement l'âme du groupe : « L'amour est une chose cruciale / Qui vous fait tout pardonner / L'amour est une chose cruciale / Donne envie de danser et de chanter ».

  

  

Cet album est aussi marqué par son inclinaison très dub, que nous retrouvons par exemple dans Afterparty, et dans le dernier morceau de l'album Wicked Man (Voodoo Tapes Dub).

  

  

Chapitre 5. Nouveaux horizons musicaux

  

Au cours de sestournées en Europe et de trois albums remarqués, Ministry of Echology, connu pour son groove ancré dans la tradition reggae-dub, a su développer son style et visiter d'autres expressions musicales. Tous leurs albums sont marqués par des inspirations nouvelles et des changements dans la formation des musiciens et musiciennes. Et avec Horizon, paru en novembre dernier sur Muzikos Zona, ils marquent encore un tournant. L'album s'éloigne de leur reggae-dub habituel, même s'il sert encore de base, et voyage vers de nouveaux horizons musicaux. Ici, la dub domine le reggae, et des teintes électro viennent habiller les morceaux, comme nous pouvons le constater dans le titre Horizon (du même nom que l’album) :

  

  

« Des rayons de soleil à l'horizon / J'ai besoin de me réveiller / Recommencer à vivre la vie » annonce le refrain. Horizon parle d'amour, d'énergie et d'espoir. Mais plus que des bonnes vibrations, cet album incite à la réflexion. Car chaque chanson à son histoire et sa morale. Ainsi Lady in the Kitchen parle de la charge mentale et critique le sexisme. Et puis Move Mountains parle du fait de vouloir déplacer des montagnes sans savoir pourquoi, pour ensuite se rendre compte que c'est en fait nous qui sommes à l'origine de ces montagnes, de ces problèmes : « Je suis celui qui est responsable / Je crée la montagne où il n'y a pas », chantent Elena et Dominyka. Et puis il y a l'amour, bien sûr. Oh Love raconte que l'amour permet de voler et de sortir des moments difficiles. EtYes Me Too rappelle que nous ne sommes jamais seuls : « Tu as ris moi aussi, tu as pleuré moi aussi, tu as été détesté moi aussi, tu as été aimé moi aussi. ».

  

  

Une émission proposée par Mari le Diraison.