27 minutes pour parler d'Europe

Actions coup de poing, occupations, sabotages... Pourquoi la « génération climat » choisit-elle des méthodes de luttes plus radicales ?

Actions coup de poing, occupations, sabotages... Pourquoi la « génération climat » choisit-elle des méthodes de luttes plus radicales ?

Accompagné·es par les équipes d'euradio, Eurêka 21 et Géopolis, des jeunes s'emparent, durant 27 minutes, de six grands enjeux européens d'aujourd'hui et de demain, en allant à la rencontre d'autres Européen·nes sur les territoires.

Jets de liquides sur des œuvres d’arts à Vienne, occupations d’universités au Portugal, blocages de routes en Allemagne, sabotage d’usines en France... les jeunes générations saisissent à bras le corps le combat contre le réchauffement climatique.

Face à l'urgence climatique, une partie de la jeunesse ressent un désintérêt prononcé pour le militantisme politique traditionnel et se tourne vers des actions plus radicales telles que la désobéissance civile ou des actions et rassemblements illégaux.

Parfois qualifiée d'"écoterrorisme", ces nouvelles formes de lutte sont menées par celles et ceux qui se considèrent comme membres de la "dernière génération à pouvoir le faire".

Ce reportage cherche à comprendre et disséquer ces nouveaux modes d'action.

Un podcast co-financé par le programme Erasmus+, réalisé par Justin Carrette, Clotilde Nogues et Lou Surrans.