Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

La revue de presse du 20 mars 2019 – Le phénomène Zuzana Čaputová

Written by on 20 mars 2019

Zuzana Čaputová, avocate libérale et profil atypique dans le monde politique, est arrivée en tête du premier tour des présidentielles slovaques, samedi, avec un score de 41 pour cent. Elle a désormais de bonnes chances de s’imposer au second tour face au social-démocrate et commissaire européen Marosh Sefkovik. Si cette nouvelle donne a déclenché une vague d’optimisme, certains rappellent qu’il est trop tôt pour se réjouir.

La Slovaquie vient de tirer un enseignement que la Hongrie devra d’abord s’efforcer de comprendre, estime le portail libéral hongrois Azonnali :

«Gábor Vona, l’ex-chef de file de l’extrême droite, qui se dit modéré aujourd’hui, affirme que c’est le régime Orbán qui lui avait montré combien il était préférable de vivre dans une démocratie libérale. En 1989, le peuple hongrois ne voulait pas vraiment d’une telle démocratie et s’est tout simplement retrouvé confronté aux évènements. Les expériences vécues aujourd’hui sous Viktor Orbán pourraient faire en sorte que la démocratie libérale prenne forme à l’échelle nationale, si le peuple veut bien lui faire place. Certe, reconnaît le portail libéral hongrois, ce serait plutôt à moyen-terme qu’à court-terme. La seule différence, c’est que la Slovaquie en a fait la mauvaise expérience plus tôt que la Hongrie ; c’est pourquoi elle a pu également en sortir plus tôt que cette dernière.»

En république tchèque on titre : Les extrémistes n’ont pas dit leur dernier mot.
Un demi-million d’électeurs, soit un quart des votants, ont donné leurs voix samedi à l’un des deux partis d’extrême droite, respectivement arrivés en troisième et quatrième positions. Madlá Fronta Dnes s’en inquiète :

«Si deux candidats proeuropéens sont arrivés au second tour, la Slovaquie n’est toutefois pas aussi proeuropéenne qu’elle peut le sembler de prime abord. Les vivats doivent être de courte durée. Pour les partis arrivés à partir de la troisième place, la vigilance reste de mise. Les législatives auront lieu dans un an seulement ; qui sait quelle en sera l’issue. »

Pour Beata Balogová, rédactrice en chef de SME en Slovaquie, le résultat reste fondamentalement positif et reflète une volonté de changement :

«Zuzana Čaputová a convaincu tous ceux qui voyaient le pays à la croisée des chemins un an après le meurtre du journaliste Jan Kuciak, et qui désiraient opter pour la voie de la raison, de la loi et de la vérité. … La victoire de Čaputová n’a pas été le choix timide d’une minorité. Au contraire, le pays l’a privilégiée avec confiance. … Il a par ailleurs dit ‘non’ aux fascistes. Ces conjurateurs, sceptiques et menteurs chercheront à stimuler les plus vils instincts des électeurs avant le second tour, SME le préssent. Mais l’aspiration générale à une politique décente devrait fort probablement s’imposer.»


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *