Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

« Dieselgate » : début d’un procès hors-norme en Allemagne

Written by on 30 septembre 2019

Quatre ans après le début du scandale, le constructeur automobile Volkswagen se retrouve devant la justice à partir du 30 septembre. Il est accusé d’avoir manipulé les moteurs de ses véhicules pour cacher leurs réelles émissions polluantes.

C’est un procès hors-norme qui débute en Allemagne. Près de 450 000 dossiers ont été déposés contre Volkswagen et c’est justement le scandale du « dieselgate » qui a rendu possible cette action de groupe. La loi allemande a évolué en 2018 pour permettre à des associations de consommateurs de représenter l’ensemble des clients de Volkswagen qui s’estiment floués. Toutefois, le nombre de plaignants reste bien inférieur aux victimes présumées de cette affaire. 2,8 millions de véhicules sont concernés par la supercherie en Allemagne.

Volkswagen rejette les demandes des plaignants

Pour le constructeur allemand, il n’y a pas de préjudice. Volkswagen affirme que puisqu’il a réparé à ses frais les véhicules concernés et que selon lui, 99% d’entre-eux circulent encore, il n’a pas à indemniser les consommateurs.

La question est pourtant plus complexe. Le scandale a fait grand bruit dans les médias et les propriétaires de véhicules de la marque affirment que leur voiture a perdu de la valeur à la revente. Les chiffres semblent effectivement aller dans ce sens. D’après le Diesel Barometer de l’institut DAT, les véhicules diesels se revendent effectivement à plus bas prix que les essences par rapport au prix du neuf.

Un procès long et coûteux pour le constructeur allemand

Ce procès tentaculaire devrait durer au moins jusqu’en 2023 et à son issue, Volkswagen pourra faire appel. Les plaignants ne verront donc pas l’ombre d’une indemnisation avant des années. Les démarches pour l’obtenir seront elles aussi longues : chaque client abusé devra individuellement engager une action en justice.

Quoi qu’il advienne du procès en Allemagne, l’entreprise devrait mieux s’en tirer financièrement qu’aux Etats-Unis. La justice américaine lui a déjà réclamé plus de 14 milliards de dollars pour dédommager 480 000 clients américains en 2016. L’affaire n’a pas fini de coûter cher à Volkswagen qui a déjà déboursé 30 milliards d’euros en frais de justice.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *