Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 08:00

Background

Motion Twin : La Chronique jeux vidéos

Written by on 13 décembre 2019

Motion Twin : Français, Bordelais, fondée en 2001.

Un studio sur lequel on pourrait s’attarder longtemps, une bande de copains qui montent leur projet et se donnent à fond pour proposer de belles oeuvres,

J’adore leur façon de voir les choses, de travailler, juste à titre d’exemple, la société fonctionne en coopérative ouvrière de production (Eugene si tu veux expliquer un peu ? Chaque membre possede une part égale de l’entreprise et un droit de vote). Ils ont une façon de fonctionner très “humaine” si je puis dire. Même salaire pour TOUT LE MONDE.

A leur débuts, créateurs de jeux sur navigateur (les plus anciens d’entre nous se rappellent avec nostalgie kongregate.com).
A dire à Eugene : vous vous rappellez les jeux comme : -La Brute, Miniville ou encore Hordes- qui seront trois vrais succès ayant encore sa réputation sur Internet.
Déjà à l’époque, leur jeux étaient développés en ayant comme stratégie commerciale d’y inclure des options payante sans impact négatif, c’est ancêtre du pay-to-win, mais ils nous proposaient de réel free to play !

En interne, ils developpent différents outils que le studio distribue sous licence libre, du nom de Haxe ou le systeme de machines virtuelles Neko, afin d’apporter une vraie patte original à leurs licences.

Mais le déclin des jeux web et flash tradi, notamment avec l’arrivée de l’iPhone et Facebook qui changea les stratégies et la façon de travailler, imaginer son jeu vidéo, ses mécaniques etc.

Cela décida du déstin de nos protagonistes qui, n’appréciant pas le développement sur telephone, passa du côté PC de la Force.
Ce qui m’a marqué dans l’histoire de ce studio, c’est cette prise de risque énorme en lançant la création de Dead Cells; 18ans à programmer des jeux, inventer des univers, c’est pas rien, malgré les succès antérieur et des joueurs toujours présent sur certains jeux, ils furent au bord de mettre la clef sous la porte.

Mais keskidit le mec, il nous balance un nom comme ça……Dead Cells. Ce jeu à sauvé le studio littéralement ! 12 000 copies en une nuit ! 100 000 en une semaine puis il a fallut un mois pour rentabiliser une production de 4ans, c’est complétement dingue. Ils peuvent s’en féliciter !

Je finirais ainsi “C’était le gros MEH des professionnels du secteur qui voient encore un jeu indépendant en pixel art roguelite. C’était fadasse de ouf.” Ce sont les mots exact du Dir.Marketing de Motion Twin en parlant de cette futur BOMBE vidéo ludique.

Je vous conseille l’excellente vidéo de la chaîne “Game Spectrum” qui est aller dans le studio pour interroger l’équipe et franchement, c’est un superbe travail, l’équipe n’est pas avare en détails, merci à eux.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *