Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Background

European Green Capitale of the year : L’édito de Louise Guillot

Written by on 13 janvier 2020

Bonjour Louise Guillot,

La semaine dernière Louise vous faisiez marcher votre imagination pour savoir quelles bonnes résolutions les commissaires européens avaient-ils bien pu prendre pour l’année 2020. Cette semaine vous nous apportez un exemple que vos prédictions n’étaient pas totalement fausses.

Louise : En effet Eugène, mais je vous rassure que je n’ai pas l’intention de commencer une carrière dans l’art de la voyance. C’est vrai que la semaine dernière je vous avais dit que Frans Timmermans allait voir la vie en vert cette année et il l’a encore montré ce week-end. Alors savez-vous Eugène ce que Lisbonne, Oslo, Copenhague, Nantes ou encore Bristol ont en commun ?

Eugène : Non…La mer ? Il y fait bon vivre je suppose ?

Louise : Alors oui, en effet, je ne doute pas qu’il fait bon vivre dans toutes ces villes. Mais elles ont autre chose en commun, et ce point commun c’est qu’elles ont toutes reçu le prix de « European Green Capitale of the year », donc de capitale européenne de l’environnement. Le Vice-Président Frans Timmermans et son collègue commissaire Virgijinus Sinkevicius étaient justement présents à Lisbonne ce week-end pour remettre le prix à la capitale portugaise.

Eugène : En quoi consiste ce prix et depuis combien de temps existe-t-il Louise ?

Louise : Le prix a été créé en 2008 par la Commission européenne et récompense chaque année une ville européenne qui se distingue ses efforts et les transformations qu’elle opère en matière d’écologie et de protection de l’environnement. Alors concrètement cela veut dire des transports moins polluants, des services publics alimentés à l’énergie verte ou encore des systèmes de tri et de collecte des déchets plus innovants et performants. A l’image des capitales européennes de la culture, qui font rayonner les cultures européennes dans leur diversité, la capitale européenne de l’environnement de l’année est désignée pour servir d’exemple dans l’Union européenne et mettre la lumière sur des initiatives innovantes, parfois financées grâce au concours des institutions européennes d’ailleurs.

Eugène : Mais alors comment se passe la sélection de ces villes pour devenir capitale européenne de l’environnement ?

Louise : Le processus est assez simple Eugène. Les villes européennes qui le souhaitent peuvent se porter candidate au travers d’un appel à manifestation d’intérêt publié par la Commission européenne et soutenu par le Parlement européen. Elles doivent mettre en avant dans leur candidature comment elles se distinguent dans l’adaptation au changement climatique et la transition vers des modes de vie et de déplacement plus respectueux de l’environnement.
Depuis 2008, onze villes ont reçu ce prix, mais elles se trouvent majoritairement dans le nord et le sud-ouest de l’Europe. Cela montre qu’il reste encore du chemin à parcourir pour les villes de l’Europe centrale et orientale, mais qui ont une position de départ moins favorable il faut le souligner. Alors on peut lire sur le site de la Commission que de plus en plus de villes européennes candidates et on connaît déjà la ville gagnante pour l’année 2021. C’est la ville de Lahti en Suède. Espérons donc qu’en 2022 on célèbrera une ville comme Bucarest, Sofia ou encore Prague, qui font de plus en plus d’efforts pour être résilientes face au changement climatique.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *