Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Vidro Azul

22:00 24:00

Background

Brexit, guide michelin et chômage : La revue de presse locale

Written by on 28 janvier 2020

“Brexit : le dernier compte à rebours”, le Télégramme titre sur le futur proche ce matin.

Vendredi sera le dernier jour ou les britanniques seront officiellement membre de l’Union Européen. Votre quotidien revient sur les trois ans et demi qui ont menée au premier départ d’un pays de l’Union.

Bientôt, les douzes étoiles sur champs bleu ne vont plus flotter outre manche. Et ce alors que partout dans votre presse quotidienne régionale, les étoiles sont foison ce matin.

“Des étoiles pour le pays basque” dans Sud-Ouest, “Les nouvelles étoiles du Rhône” dans le Progrès, ou encore “Deux étoiles pour Toulouse” dans la Dépêche du Midi.

On ne parle pas ici de nouvelles étoiles sur le drapeau européen, ni même de la déclaration d’Angela Merkel pour que s’ouvre des dialogues d’adhésion avec la Macédoine du Nord et l’Albanie.

On vous parle bien entendu du Michelin ! Le guide culinaire a encore une aura qui pousse une bonne partie de votre presse quotidienne régionale à titrer sur le sujet. Malgré la polémique lyonnaise de la fin des trois étoiles pour le restaurant de feu Paul Bocuse.

Pour adhérer à l’Union Européenne, le processus est connu, formalisé, même si Emmanuel Macron souhaite le réformer. Est-ce la même chose du côté des étoiles gastronomiques ?

C’est ce que semble dire La Presse de la Manche, qui titre “Ils ont une recette pour décrocher une étoile” en sa Une. Un beau reportage en immersion dans les cuisines d’un étoilé.

Mais est-ce une méthode qui est reproductible ? Il faudrait poser la question à Pascal Auger, à Avignon, “l’étoile de plus” en Une de Vaucluse Matin.

Ou encore à Maxime Kowalczylt, le “nouvel étoilé de la côte chalonnaise”, qui lui, fait la Une du Journal de Saône et Loire.

Mais là où certains se réjouissent des nouvelles “stars” culinaire, sans mauvais jeu de mot, d’autre déplorent des pertes, presque comme des insultes au patrimoine de leur région.

“Il n’y a plus qu’une étoile en Sarthe” titre ce matin le Maine Libre. Centre Presse est même bien plu catastrophique “La Vienne, désert gastronomique”. Et le quotidien d’expliquer que, je cite, “le département est gastronomiquement sinistré.”

En Alsace, et dans l’Alsace, c’est aussi le deuil, certes pour les étoiles, mais surtout pour l’étoilé.

“Un étoilé s’éteint, aucun autre n’apparaît” titre le quotidien. “Adieu et merci Emile Jung” titre à son tour le DNA.
Les deux quotidiens qui saluent le décès d’un grand cuisinier qui s’en va sans héritier régional. Une double perte pour la région.

On l’a déjà entendu, “dans le monde, les gens mangent pour vivre, en France, les gens vivent pour manger”. Il n’y a qu’à des moments comme la publication du Michelin que l’on s’en rend vraiment compte.

Peut-être les régions perdantes du classement pourront-elles se consoler, comme l’Est Eclair et Libération Champagne, avec les bons, très bon chiffres du chômage qui baissent aussi chez eux ?

Vu les polémiques sur l’accélération des radiations qui permettraient de si bon chiffre, ce n’est même pas sûr…

C’est bien sûr dans les pages de vos quotidiens de ce matin !


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *