Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

L’AfterWork

17:00 19:00

Background

Questions d’Europe : Laurence Garnier

Written by on 4 mars 2020

Dans le cadre des élections municipales nantaises, notre page “Questions d’Europe” dresse le portrait des candidates. Nous sommes avec Laurence Garnier, tête de liste de Mieux vivre à Nantes. L’occasion pour nous de vous questionner sur votre lien avec l’Europe. Bonjour Madame Garnier.

Première question : quelle figure européenne, historique ou actuelle, vous inspire le plus ?

En réalité, Monnet et Schuman. Ce n’est pas très original, mais ce sont quand même les pères fondateurs de cette belle Europe que nous avons construite au fil des années et des décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale. Et je crois qu’aujourd’hui, l’Europe est certainement plus dans des questions de gestion ; moins dans des questions de vision, et je crois que l’on a besoin de retrouver cela.

Quelle avancée européenne vous a le plus marquée ?

La monnaie unique. Je me souviens très bien du premier retrait de billets de banque en euro, le 1er janvier 2002. J’avais fait un peu la fête, il était tôt dans cette nuit-là [rires]. Je trouve que c’est magnifique. C’est une concrétisation, au quotidien, de cette Union européenne à laquelle on est tous tant attaché.

Pouvez-vous me donner un lieu ou un monument nantais qui vous évoque l’Europe ?

Je crois que Nantes est une ville qui a toute sa place en Europe et je trouve que justement, on ne le met pas suffisamment en avant. Alors quand je pense à Nantes et à l’Europe, j’ai plutôt envie de vous parler culture, événements culturels. On vient de vivre, il y a quelques semaines, la Folle journée de Nantes et beaucoup d’artistes viennent de tous les territoires européens. Que ce soit de l’Europe politique, institutionnelle telle qu’on la connaît : beaucoup d’artistes allemands, beaucoup d’artistes des pays de l’Est, des artistes espagnols aussi. Mais aussi une Europe plus géographique, puisqu’il y avait beaucoup de musiciens qui venaient de Russie. L’événement, j’ai envie de dire, qui me fait le plus ressentir cette Europe à Nantes, ce serait la Folle journée.

Quelle place la ville de Nantes doit-elle avoir en Europe selon vous ?

Alors d’abord, Nantes doit se donner les moyens de jouer dans la cour des grandes métropoles européennes. Je crois qu’il faut l’affirmer et c’est aussi le sens du projet que je porte avec toute mon équipe de Mieux vivre à Nantes ; notamment pour faire de Nantes demain la première ‘naturopole’ européenne, parce que je crois que Nantes a un modèle à proposer et à inventer, entre une forme de croissance effrénée, dont on voit aujourd’hui les limites, notamment sur le plan environnemental et écologique et puis une forme de décroissance, – d’abord que je ne partage pas et à laquelle je ne crois pas – qui en plus est irréaliste, puisque l’on sait qu’à l’avenir, à horizon 2050, 75% de la population mondiale vivra près des littoraux. Pour cela, il faut s’appuyer sur l’ensemble des communes de notre bassin de vie, pour mieux habiter le territoire, de manière plus équilibrée. Je crois que c’est à cela que les Nantais aspirent. Et je ne me résous pas à voir, en tant que vice-présidente de la Région, des territoires ruraux qui se sentent abandonnés, désertés ; des classes dans les écoles qui ferment tous les ans. Et puis nous, en tant que Nantais, qui regardons des immeubles de plus en plus serrés et de plus en plus hauts, pousser année après année à Nantes. Je suis persuadée qu’il y a un autre modèle à inventer : qualité de vie, transition écologique, développement économique du territoire.

Pouvez-vous me citer une ville européenne qui pourrait être un modèle pour votre futur mandat, si vous êtes élue ?

La dernière ville européenne que j’ai visitée et que j’ai trouvée inspirante pour Nantes, c’est Lisbonne. On a la chance d’avoir des vols directs pour aller de Nantes à Lisbonne. Et c’est une ville qui a su construire une vraie modernité, tout en restant attachée à son passé, à son patrimoine. Moi je trouve formidable ces tramways qui sillonnent beaucoup de rues de Lisbonne et qui passent au cœur de quartiers extrêmement modernes. Lisbonne est une ville magnifique et elle fait partie des villes un peu modèle en Europe.

What do you think about learning foreign languages in France?

Es muy difícil aprender inglés para los chicos y las chicas en nuestras escuelas. Hay demasiadas desigualdades, porque hay chicos en Nantes que pueden ir a Inglaterra o a los Estados Unidos para aprender inglés, y hay otros chicos que no pueden porque sus padres no pueden pagar el viaje. Por eso, propongo que todas las actividades extra-curriculares puedan desarrollarse en inglés para todos los alumnos que tienen entre 6 y 11 años.

Si vous aviez à choisir un artiste musical européen et l’un de ses titres pour accompagner votre campagne, et peut-être le cas échéant votre victoire, de qui s’agirait-il ?

Moi j’aime bien écouter Enrique Iglesias, parce que j’aime beaucoup, comme vous l’avez compris, parler et entendre de l’espagnol. Sans doute “Bailamos”, parce que l’on aura certainement envie de danser, de célébrer cette victoire et surtout de fêter l’ouverture d’une nouvelle page pour notre belle ville de Nantes.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Continue reading