Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Rockomondo

21:00 22:00

Background

D’où ça vient les miroirs ?

Written by on 7 avril 2020

D’où ça vient : Les Miroirs ?
S’il est un objet du quotidien que le contexte en cours vous incite à regarder tous les matins pour maintenir l’illusion d’une visite. Il est dans votre salle de bain invisible dès lors qu’il fait noir. Les Romains les faisaient en étain, c’était alors un objet d’art… mais au fait, d’où ça vient les miroirs ?

Dans la Bible déjà, on trouve des références à des plans d’eau sombres et calmes utilisés pour consulter son reflet. On sait aujourd’hui que dès 6000 av J.-C. l’obsidienne, sorte de verre volcanique, était polie pour devenir réfléchissante.
Les premiers miroirs en cuivre remontent à -4000 en Mésopotamie et sont toujours là un millénaire plus tard en Egypte et encore mille ans plus tard en Chine.
L’Empire romain développe la technique avec de l’étain, du cuivre, de l’argent, de l’or ou encore du plomb.

L’apparition du verre manufacturé fait débat, entre le 1er et le 3e siècle.
Ce matériau résout le problème des miroirs purement métalliques, qui s’oxydaient rapidement et devaient être polis régulièrement.
Les premiers miroirs modernes, une couche de verre sur une plaque de métal, sont de petits bijoux, des amulettes que l’on porte autour du cou.
Inspiré par la Chine, les fabricants européens de la Renaissance mettent au point les miroirs de verre recouverts d’étain et de mercure, qui feront la fortune de Venise au XVIe siècle. Les miroirs sont alors des objets de luxe et le resteront jusqu’au XIXe siècle.

C’est le chimiste allemand Justus von Liebig qui réalise le gros coup :
en 1835, il remplace l’étain et le mercure par du nitrate d’argent réduit,
c’est le processus d’argenture, qui permet de créer des miroirs bien plus abordables et bien moins toxiques.
Outre les familles aisées, les coiffeurs sont les premiers à s’en emparer.
Au XXe siècle, les miroirs en pied s’affirment comme un standard dans les chambres puis dans les salles de bains.

A l’image du mythe de Narcisse, la démocratisation des miroirs
accompagne une véritable révolution de l’image de soi, de l’esthétique et des cosmétiques.
Sans miroir, l’appareil photo n’aurait jamais pu être inventé, pas plus que les écrans divers.
En zoologie voire en philosophie, on utilise le miroir pour apprécier un degré de conscience.
Symboliquement, le miroir est associé à la vérité mais aussi à une porte vers un monde parallèle, comme dans la suite d’Alice au pays des merveilles : De l’autre côté du miroir.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *