Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

La Chambre Verte

20:00 21:00

Background

8 femmes qui…

Écrit par sur 7 février 2021

Depuis septembre dernier, euradio propose, les huit de chaque mois, une journée consacrée aux voix féminines, baptisée «Le 8 des femmes». Totalement inclusive et toujours à l’image de l’un de nos mots d’ordre : la diversité. À cette occasion, euradio sélectionne en début de mois et dans sa programmation, huit femmes, groupes, musiciennes, interprètes, vers lesquelles nous tendons une oreille particulière.

… jettent de l’huile sur le feu

Tendre ironie ou textes chocs, ce mois-ci, on plonge dans le politiquement peu correct. Parlons-nous pour autant d’audace, ou est-ce la scène qui est un peu (trop ?) lisse pour cette sélection d’artistes femmes ?

1- Tentative (France) chante en français

Sur une synthwave et disco loufoque, Tentative, au nom plus que contraire pour définir ce projet, c’est Charlie. Une fille qui jubile de chanter une tempête de paroles incendiées. On lui attribue un léger goût pour la provocation mais à l’univers dessiné avec humour.

2- Kukla (Slovénie) chante en croate

Kukla en macédonien veut dire poupée. Et cette poupée est une chanteuse, réalisatrice et productrice qui s’autoproclame geisha. Mélodie entraînante, rythme cassé et chant croate des plus captivants font de ses morceaux une musique pop non conforme, à l’esthétique douce et gangsta.

3- ShitKid (Suède) chante en anglais

ShitKid, c’est l’image de l’anti-pop-star. Une fille excentrique passée par un groupe de punk à l’adolescence avant de faire ses premiers sons en solo sur garage band. Le résultat ? Un mélange de punk-rock, de pop vénère, et de country. Sans oublier ses lives, souvent bien arrosés, qui ont la réputation d’être explosifs. Quant à ses textes, c’est la découverte de soi, des coups de gueule et des incompréhensions qui sont chuchotés et écorchés. Un diamant brut, qui a annoncé la fin imminente de sa carrière, pourtant en pleine ascension…

4- Dream Wife (Islande, Angleterre) chante en anglais

Aussi bien inspiré par Madonna que par Bikini Kill, Dream Wife est un trio monté à la base pour prétexter une tournée des bars au Canada. Après s’être professionnalisé et avoir convaincu une bonne partie de la presse musicale, leur musique se positionne comme représentation de la pop-rock : attitude punk, paillettes et couleurs saturées, autant que leurs guitares.

5- Cocalisa (Suisse) chante en français

Nouvelle recrue du label Suisse Cheptel Records, Cocalisa, après être passée par une scène plutôt rap au pays des montres et du chocolat, assume « une nouvelle peau rose et pastel ». Là où on ne l’attendait pas donc, de son timbre chaud comme si elle fumait depuis ses 5 ans, et tel Un gros bébé, Cocalisa clame sa liberté sur une pop-soul.

6- Marie Davidson (Canada), chante en anglais et en français

Marie Davidson, ou la Mylène Farmer de cette deuxième décennie du XXIe siècle.

On connaissait la Montréalaise en tant que DJ ayant arpenté les clubs les plus effrénés. Et si elle en est arrivée à rejeter le monde de la nuit, et bien ce nouveau projet est une invitation à la danse des plus sérieuses : bourrée d’influences des années 80 (d’où la référence à notre icône française), d’électronique et d’un humour plus sombre que noir.

7- Erika De Casier (Danemark) chante en anglais

Celle qui s’impose comme l’avenir du R&B est pourtant l’antithèse du gangsta, et ne se trouve pas aux States, mais à Copenhague. Erika De Casier ébranle avec ses influences de bossa-nova et de pop scandinave, mais avec un beat G-funk. On abandonne les clichés du genre de Dr-Dre, puisque la Danoise opte pour une image homemade, personnelle et attachante.

8- Katarzia (République Tchèque) chante en tchèque

Katarzia a commencé sa carrière en tant que chanteuse folk. Peu à peu, une symbiose se crée entre cet héritage et une pop-électronique dite moderne. Entre dureté et délicatesse, sa voix vocoder flâne sur de multiples paysages sonores, dont les thèmes sont la solitude et l’appréciation de soi.


Avec une musique sans filtre et leurs impulsions pas tellement calculées, mais bien réelles, ces artistes femmes font bouger les lignes et brisent un morceau du plafond de verre de la musique.


Rendez-vous le mois prochain pour d’autres portraits, et d’ici là, écoutez 24 heures non stop de voix féminines européennes et internationales ce lundi 8 février sur euradio !

Vous pouvez aussi découvrir 8 femmes qui se débrouillent très bien toutes seules, 8 femmes qui font de la musique à 27 et 8 femmes dans l’espace dans nos articles des mois précédents.

Le 8 des femmes est une journée de programmation musicale entièrement consacrée aux voix féminines, qui s’écoute sur les antennes d’euradio en FM et en DAB+ à Nantes, en DAB+ à Paris, Marseille, Lyon, Lille, Strasbourg, Toulouse, Bordeaux, Nice, Rouen, Le Havre, Saint-Nazaire, La Roche-sur-Yon, et partout en Europe et dans le monde sur www.euradio.fr

Pour en savoir plus sur “Le 8 des femmes” et sur la programmation musicale d’euradio, c’est par ici.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *