Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

La Cour européenne des droits de l’homme – Les surligneurs

Écrit par sur 11 février 2021

Chaque semaine, Tania Racho, du collectif universitaire les Surligneurs, un collectif composé d’enseignants chercheurs qui mettent leurs connaissances juridiques au service du fact checking et du grand public, décrypte pour euradio un fait d’actualité.

Au programme cette semaine: la Cour européenne des droits de l’homme.

Interrogé sur les mesures prônées par le parti Les Républicains dans le cadre de l’examen du projet de loi confortant les principes républicains, Guillaume Peltier, vice-président du parti, a déclaré qu’il fallait que la France ait “l’audace de s’exonérer du gouvernement des juges”. “La souveraineté, c’est la souveraineté du peuple”, explique-t-il, déplorant la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), parce qu’elle a décidé d’expulser un algérien condamné à sept années de prison pour terrorisme dans les années 2000. 

Il est vrai que la CEDH a condamné la France en février 2018, après l’expulsion d’un ressortissant algérien à la suite de sa condamnation à sept ans de prison pour “participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme”. 

Mais ce que Guillaume Peltier oublie de préciser, c’est qu’en avril 2019, la CEDH a au contraire jugé, dans une affaire similaire, que la France était dans son droit lorsqu’elle a renvoyé dans son pays d’origine un ressortissant algérien condamné pour le même motif à six ans de prison. 

La suite du décryptage des Surligneurs est à lire ici

Tous les décryptages des Surligneurs sont disponibles juste ici

Image: : Erich Westendarp


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *