Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

06:50 07:00

Background

Le paradoxe environnemental de Tesla – L’éco de Marc Tempelman

Écrit par sur 15 février 2021

Nous accueillons Marc Tempelman, un des co-fondateurs de la FinTech Cashbee, qui aide les Européens à épargner plus et mieux. Nous discutons toutes les semaines de finance. 

Au programme cette semaine, la société Tesla et son fondateur charismatique Elon Musk et de bitcoins.

Elon Musk a annoncé à travers un de ses très nombreux Tweets, que sa société Tesla avait acheté pour 1,5 milliards de dollars de Bitcoins, une des crypto-monnaies les plus populaires.

En quoi cette décision mérite-elle une chronique ?

Eh bien pour plusieurs raisons. Premièrement, le bitcoin constitue une classe d’actifs très controversée. Pour ses fans, il s’agit de la monnaie du futur, sans attaches nationales. Il s’agit aussi d’un placement décrit comme étant décorrélé des marchés traditionnels des actions ou des obligations, qui peut rapporter gros.

Pour ses détracteurs, il s’agit d’une monnaie électronique dont les fondements économiques sont opaques et qui sert notamment à financer des activités illégales. Dont la valeur fluctue très rapidement à la hausse comme à la baisse, ce qui pourrait causer des dégâts pour les investisseurs amateurs qui risquent d’y laisser des plumes.

Donc quand un grand entrepreneur comme Elon Musk en achète pour 1,5 milliards de dollars, c’est plutôt rassurant non ?

Pour les propriétaires de bitcoin, absolument. Entre Elon Musk qui en achète publiquement et la décision récente de l’État de Floride d’accepter le paiement des impôts en bitcoins, ces annonces tendant à crédibiliser la monnaie électronique comme un moyen de paiement officiel.

Et cela a certainement contribué à l’envolée du cours du bitcoin depuis le début de l’année. Le prix d’un bitcoin dépasse 48 000 dollars aujourd’hui, ce qui représente une hausse de plus de 66% depuis le premier janvier.

Je sens qu’il y a un mais …

En effet. Tesla s’est toujours positionnée comme contribuant activement à la lutte contre le réchauffement climatique. Il y a quelques semaines, Elon Musk a offert 100 millions de dollars à quiconque qui inventerait une nouvelle méthode pour décarbonner l’air ou l’eau. Renforçant ainsi au passage son image d’un entrepreneur engagé pour sauver la planète.

Que la marque de voitures électriques ait décidé d’acheter de nombreux bitcoins ne paraît pas compatible avec cette image verte et durable. Car la fabrication des bitcoins nécessite énormément d’énergie, et a des conséquences désastreuses pour l’environnement.

Rentrons un peu dans le détail. Pourquoi dites-vous que le bitcoin est polluant ?

Le processus par lequel on crée des bitcoins s’appelle « miner ». Et pour miner de nouveaux bitcoins, il faut faire tourner des ordinateurs hyper puissants, pendant longtemps. Une étude récente par l’économiste néerlandais Alex de Vries démontre que la création de bitcoin consomme 78 Terawatt heures par an, ce qui correspond à la consommation en électricité du Chili.

Ensuite, les transactions effectuées en bitcoin consomment également de l’énergie. En occurrence, une opération en bitcoin nécessiterait autant d’énergie que 436 mille opérations traités par le système de paiement Visa.

Enfin, les mineurs de bitcoin ne s’intéressent pas vraiment à la propreté de l’énergie qu’ils consomment et ne cherchent pas à trouver et utiliser des énergies renouvelables. Ayant besoin de faire tourner leurs ordinateurs 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, de nombreux mineurs de bitcoins se sont installés pas loin de centrales d’électriques au charbon, qui figurent parmi les sources d’énergie les plus polluantes de la planète.

Et comme l’achat de bitcoins par Elon Musk a crédibilisé cette monnaie électronique un peu plus, vous craignez que de plus en plus de mineurs vont se lancer dans la fabrication de ces pièces de monnaie virtuelles ?

Exactement. C’est d’ailleurs le cas selon des chercheurs de l’université de Cambridge qui traquent la consommation d’énergie dans le monde. Selon eux, la quantité d’énergie dédié à la fabrication de bitcoins a augmenté. Et serait devenu égal à 121 TerraWatt heures sur une base annualisée. Ce qui ne représente plus le Chili, mais les Pays-Bas en termes de consommation énergétique.

Pour conclure, pensez-vous que la décision d’Elon Musk d’acheter ces bitcoins aura des conséquences pour Tesla ?

Tesla a connu une année extraordinaire en termes de performance boursière l’année dernière. Le prix de l’action s’est multiplié par plus de 7 en 2020. Au-delà de l’engouement des investisseurs pour la marque et ses perspectives futures, Tesla a sans doute bénéficié aussi de son image pro-environnementale et verte. La société jouit par exemple de la meilleure note possible en termes de respect des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance, allouée par le spécialiste des indices boursiers MSCI. Ce qui permet à Tesla d’être incluse dans la plupart des portefeuilles visant l’Investissement Socialement Responsable.

Cette note flatteuse me semble difficilement compatible avec l’investissement en bitcoins de la semaine dernière.

Interview réalisée par Laurence Aubron

Toutes les éditos de Marc Tempelman sont à retrouver juste ici

Image : MichaelM


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *