Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

EUROPE IN A SOUNDBITE # 12 : L’imprimerie à la Renaissance

5 June 2019

Le Laboratoire d’Innovation Pédagogique sur l’Europe (LIPE) propose, de manière accessible, des approches transversales de l’histoire européenne du genre, des guerres, de l’art, des circulations et des réseaux, des grandes idéologies et débats politiques. Les capsules « Europe in a Soundbite » sont réalisées en français et en anglais par Euradio et Virginie Chaillou-Atrous, chargée de mission scientifique du LabEx EHNE

EUROPE IN A SOUNDBITE,

L’imprimerie à la Renaissance

L’imprimerie naît en Allemagne avec la réalisation de la Bible de Gutenberg. Mais des imprimeurs s’installent dans toute l’Europe dès les premières décennies. Ils se spécialisent, s’organisent et collaborent avec des marchands et des libraires. La nouvelle industrie se concentre en particulier dans les villes marchandes et universitaires. Les stratégies éditoriales cherchent à toucher un public de plus en plus large, qui ne se limitent pas aux lettrés. Cependant, d’importants imprimeurs travaillent avec les humanistes pour la diffusion d’éditions révisées de bonne qualité ; leur collaboration porte sur des textes antiques, comme les éditions grecques d’Alde Manuce, mais également sur des textes religieux, la Bible en particulier. L’imprimerie est donc un vecteur du renouveau religieux et intellectuel, mais est également soupçonnée de véhiculer des idées nocives et hérétiques : avec la Réforme puis la Contre-Réforme, les imprimeurs deviennent de plus en plus contrôlés par les autorités politiques et religieuses, un contrôle que certains parviennent à contourner.

Réalisé à partir de la notice EHNE Imprimerie et imprimeurs, de nouveaux acteurs culturels européens à la Renaissance de Catherine KIKUCHI.

Voix: Virginie Chaillou-Atrous

Conception et enregistrement: Euradio

 

EUROPE IN A SOUNDBITE, Printery in the Renaissance

Printing was born in Germany with the production of the Gutenberg Bible, although printers set up shop across all of Europe beginning in the first decades of the century. They specialized, organized, and collaborated with merchants and bookshops. This new industry was particularly concentrated in merchant cities and university towns. Their editorial strategies sought to reach an increasingly broader audience which was not limited to persons of letters, although important printers worked with the Humanists for the diffusion of high quality revised editions. Their collaboration involved ancient texts, such as the Greek editions of Aldus Manutius, as well as religious texts, the Bible in particular. Printing was thus a driver of religious and intellectual renewal, but was also suspected of conveying harmful and heretical ideas; with the Reformation and Counter-Reformation, printers were increasingly controlled by political and religious authorities, a control that some of them were able to circumvent.

Réalisé à partir de la notice EHNE Printers: new cultural actors in Europe beginning in the late fifteenth century de Catherine Kikuchi.

Réalisation, traduction et enregistrement: Euradio