Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Anika (Berlin) – Artiste européenne de la semaine

Écrit par sur 17 décembre 2021

Habituée de la programmation d’Euradio, partons à la découverte d’une femme aux multiples casquettes, aussi bien artiste, que photographe, journaliste, réalisatrice de films, et musicienne. J’ai nommée Anika

Chapitre 1 : La bande originale d’un film fantastique

Anika est l’alias musical d’Annika Henderson, journaliste de formation née en Angleterre, mais habitante de Berlin depuis de nombreuses années. Elle a pris place sur la scène électro dès les années 2010 grâce à ses expérimentations, à ses patchworks musicaux, et à ses paroles qui confrontent la société dans laquelle nous vivons. 

Anika a sorti deux albums : le 1er, au titre très original, Anika, sorti en 2010, et le deuxième, 11 ans plus tard, Change, sorti cette année. On écoute un titre qui ne se trouve sur ni l’un ni l’autre, puisqu’il s’agit de la récente apparition d’Anika sur un morceau du duo allemand AUA : le morceau Islands songshttps://www.youtube.com/watch?v=fIrPgNR2gpM

Island songs est une introduction à la voix unique et féérique d’Anika qui nous accompagnera toute la semaine. Le morceau fait office de preview à l’album d’AUA, The Damaged Organ, prévu pour le mois de janvier. AUA et Anika nous emmènent dans un univers psychédélique et électronique qui ferait une bande son idéale pour un film fantastique. 

Chapitre 2 : Une décennie plus tôt

Comment Anika a t-elle commencé la musique ? Nous allons le découvrir en écoutant Terry, le 1er morceau de son 1er album. https://www.youtube.com/watch?v=pIXro9Bn2qE

C’est en 2010 qu’Annika Henderson commence sa carrière de chanteuse.  Et ce grâce à sa rencontre avec Geoff Barrow, le producteur du groupe Portishead, qui était à la recherche d’une chanteuse pour son groupe de rock expérimental Beak. A l’époque, Anika n’avait aucune idée de qui était le groupe, elle avait simplement besoin d’un emploi. Elle décide donc de rejoindre le groupe, et 12 jours plus tard, ils avaient enregistré ensemble 9 chansons : qui deviendront son 1er album Anika. 

A la base, Anika n’avait pas l’intention de produire un album, c’est pourquoi la majorité des chansons sur l’album Anika sont des cover. Par exemple, le titre Terry est une cover d’un morceau de la chanteuse américaine Twinkle, sorti en 1964 : https://www.youtube.com/watch?v=kZdegEkhA0s

Chapitre 3 : Initiatrice de changement

Près d’une décennie après son 1er album Anika, Annika Henderson, fait son retour en 2021 avec l’album Change. En voici le morceau éponyme : https://www.youtube.com/watch?v=1pQo_bROv1s

Change est un album aussi nouveau en date qu’en sonorités. En 9 titres, Anika tourne la page sur son 1er album de cover expérimental et étend ses horizons musicaux, grâce à un son bien plus chaleureux. L’album a été écrit pendant le confinement, période où Anika essayait d’écrire une chanson par jour.
Sur un ton mi chanté mi parlé, Anika mène l’auditeur à travers un son aussi bien pop et lumineux, qu’électro et sombre. Change est un album qui suscite beaucoup de réflexions, en particulier sur notre société de consommation, critiquée par Anika. Elle reproche le fait que notre société est tellement axée sur la rapidité, dans tous les domaines, que nous ne prenons pas le temps de réfléchir à ce qu’il s’y passe. Dans ses paroles, Anika propose donc une perspective de changement, d’où le titre Change, et nous invite à prendre le temps de penser. 

Chapitre 4 : Créer par accident

Au-delà de sa carrière solo, Anika est aussi la leader du groupe Exploded View, un projet en collaboration avec des musiciens mexicains, Martin Thulin, Hugo Quezada, et Hector Melgarejo. Entre deux albums solo, Anika sort avec Exploded View un album par an de 2016 à 2018.  On écoute aujourd’hui, One Too Many, issu d’Exploded View, le 1er album du groupe, sorti en 2016.  https://www.youtube.com/watch?v=h3DawTheS-Q

Le mot qui a guidé le projet Exploded View : l’improvisation. L’album a vu le jour plus ou moins par accident.  
Anika explique qu’elle et les autres membres du groupe étaient en train de répéter pour leurs spectacles, et ils attendaient l’arrivée d’un dernier membre, qui était toujours en retard. Impatients, ils ont fini par commencer à jouer et Anika, à écrire spontanément des paroles de chansons. C’est pendant leurs heures d’attente, plus ou moins par hasard, qu’est né Exploded View, un 1er album de post-punk contemplatif et assez sombre, définit par Anika comme de la pop expérimentale. 

Chapitre 5 : D’un point de vue extérieur

La moitié britannique des origines d’Anika l’inspire dans sa création musicale.

Sur le morceau Sand Witches, Anika livre une contemplation désabusée du pays qui l’a bercée. Au sommet d’un rythme de synthé en boucle, et d’un piano mélancolique, se trouve une réflexion orale sur la façon dont la maison change une fois que vous la quittez. Les paroles proviennent directement des journaux intimes d’Anika qu’elle a apportés au studio : “Tu n’es plus ce que tu étais”, dit-elle, ” je n’aime pas ce que je vois.” “je n’aime pas ce que tu es devenu” “tu es perdu pour moi maintenant”

C’est notamment en termes de politique, qu’Anika ne reconnaît plus l’Angleterre, où elle trouve l’ambiance de plus en plus raciste, et où elle n’aurait jamais pensé voir venir le brexit. https://www.youtube.com/watch?v=_ICn-IkYxjY

Sur ces réflexions s’achève notre semaine consacrée à Annika Henderson, de son nom de scène Anika, musicienne solo depuis 2010 et en groupe avec Exploded View.  

Pour écouter l’ensemble des chapitres de la semaine :

Rendez-vous la semaine prochaine pour vous présenter un·e nouvel·le artiste européen·ne émergent·e…

Suzanne Gerles


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *