Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Rhabdomantic Orchestra (TURIN) – Artiste européenne de la semaine

Écrit par sur 16 mai 2022

Cette semaine, on s’intéresse à Rhabdomantic Orchestra, un collectif de musiciens basé à Turin, en Italie. Entre musiques du monde et jazz, découvrez leur univers musical en 5 chapitres. 

Chapitre 1 : Introduction couleur ocre rouge

En 2014, Manuel Volpe, musicien et producteur italien, après la sortie d’un album solo, a créé le collectif Rhabdomantic Orchestra, véritable orchestre qui réunit 14 musiciens ! 

6 ans après la sortie de leur premier album Albore, Rhabdomantic Orchestra revient avec Almagre, création née de leur collaboration avec la chanteuse colombienne Maria Mallol Moya. Almagre, ocre rouge en espagnol, vient de sortir le 6 mai 2022, sur le label allemand Agogo Records. On en écoute le titre du même nom, presque exclusivement instrumental. 

Afrobeat, jazz spirituel, mélodies méditerranéennes et drifts de rock, sont mélangés pour donner une vision d’ensemble à la musique dite “musique du monde” dans Almagre.  Pour couronner ces sonorités variées, on retrouve aussi des langues variées : le français, dans le titre Suffer Suffer (nouveau dans la programmation d’euradio), l’italien, et l’espagnol de la chanteuse colombienne Maria Mallol Moya, comme on peut l’entendre dans la majeure partie des morceaux de l’album, et bien sûr Almagre…  

Chapitre 2 : Les premières lueurs du jour

Nous poursuivons notre découverte de Rhabdomantic Orchestra, collectif de 14 musiciens italiens, basé à Turin, réunis en 2014 par Manuel Volpe. Leur 1er album Albore est paru deux ans plus tard, en 2016, sur le label Agogo Records. En voici le morceau Rhabdomancy:

Cette voix profonde n’est autre que celle de Manuel Volpe, le fondateur de Rhabdomantic Orchestra, qui est aussi à l’origine de tous les enregistrements et du mixage des morceaux. Dans Albore, en 10 compositions, il nous transporte dans un voyage jazz hypnotique aux airs orientaux :

Le titre du morceau, Rhabdomancy, vient d’un mot qui désigne une technique de divination impliquant l’utilisation de tout objet de type bâton, tige, flèche… Le morceau aborde la relation qu’un artiste entretient avec Dieu. Le jazz du groupe est souvent qualifié de spirituel,  dimension que l’on retrouve jusque dans leur nom, Rhabdomantic Orchestra, qui rappelle le titre du morceau. 

Chapitre 3 :  Le pouvoir imaginatif

Après avoir introduit le collectif turinois Rhabdomantic Orchestra au son de leurs deux albums dans les chapitres précédents, nous nous intéresserons aujourd’hui à la tête pensante du projet, j’ai nommé, Manuel Volpe. 

Manuel Volpe est compositeur, producteur et musicien. Fasciné très tôt par le jazz et les musiques du monde, il a commencé la musique à l’âge de 11 ans. Après un premier album inspiré des musiques du sud de l’Italie, et le folk, Gloom Lies Beside Me As I Turn My Face Towards The Light, sorti en 2013, le compositeur a réuni quatorze musiciens et a fondé le collectif Rhabdomantic Orchestra. On écoute l’un des premiers morceaux du groupe, Nostril, sorti dans leur 1er album, Albore

En interview, Manuel Volpe évoque ses intentions créatives dans le projet : il dit : « Ce que j’aimerais explorer avec Rhabdomantic, c’est le pouvoir évocateur et narratif des arrangements pour atteindre une sorte de réalisme magique où le pouvoir imaginatif de la musique peut parler d’elle-même. Son besoin premier, celui qu’il l’a toujours poussé à jouer et à écrire, dit il, c’est de se connaître à travers le processus créatif. Son héritage italien se retrouve dans l’attention portée aux arrangements fluides, sobres et structurés, sans artifices majeurs mais toujours capable de produire de véritables explosions musicales.

Et pour terminer ce chapitre, voici le morceau instrumental, Penumbra, issu de l’album solo de Manuel Volpe, sorti en 2013. 

Chapitre 4 : Une découverte fabuleuse

Le chapitre d’aujourd’hui commence sans plus attendre par le son d’un morceau intitulé Wonder Us

https://www.youtube.com/watch?v=Dsmd7bKSdC4

Le morceau l’a tout de suite envoûtée, elle l’a adorée et l’a écouté en boucle, puis l’a fait écouter au label viennois Little Beat More qui l’a immédiatement publié. L’histoire qui se cache derrière la découverte de ce morceau est celle de Miss Avocado, partie en voyage dans les alpes italiennes. Ce voyage a amené une agréable surprise : en visite dans le studio Rubedo Recording à Turin, elle est tombée sur un enregistrement poussiéreux appelé Wonder Us. 

Vous vous en doutez peut-être, mais ces rythmes afrobeat et ces riffs de guitare psychédélique sont signés par Rhabdomantic Orchestra, accompagné par la voix en nigérien d’Hector Edwards, aka Haitch. Avec ce single, sorti en 2020, Rhabdomantic Orchestra amènent un souffle d’afrobeat à leur son habituellement jazz. Ce bijou musical a ensuite été mis entre les mains de Renegades of Jazz, DJ bien connu de la scène underground pour être un expert de la fusion du jazz, de la musique noire et d’éléments breakbeats. Voici son remix :

Chapitre 5 : Entre surréalisme et réalisme magique  

Pour terminer notre semaine consacrée au collectif turinois Rhabdomantic Orchestra, quoi de mieux que d’écouter leur magnifique nouvel album, Almagre, paru la semaine dernière ? En voici le superbe morceau en espagnol, El Martir

Almagre est plus un roman musical qu’un album ; il s’inspire du mouvement poétique et artistique surréaliste, aussi bien que du réalisme magique sud-américain. La pochette de l’album le montre bien : au centre d’un paysage entre ciel, galaxie et montagne, se trouve une porte qui ouvre vers le désert, un œil, et un oiseau. 

Almagre est un album situé dans une Méditerranée imaginaire, carrefour de rencontres et d’affrontements entre les cultures, rouge comme le sang – Almagre est un mot arabo-hispanique utilisé pour nommer la couleur rouge ocre. Composé et enregistré par Manuel Volpe, comme d’habitude, l’objectif était de créer une tour de Babel musicale pleine de contrastes entre les langages et les styles : il mêle ainsi afrobeat, jazz spirituel, salsa, mélodies méditerranéennes et rock).

Ainsi s’achève notre semaine consacrée au collectif turinois. Vous pourrez en poursuivre l’écoute à l’antenne d’euradio ou dans nos playlists Spotify, Deezer et Youtube, au son des titres Emblema et Suffer Suffer ! qui rejoignent notre playlist !

Pour écouter l’ensemble des chapitres de la semaine :

Rendez-vous la semaine prochaine pour vous présenter un·e nouvel·le artiste européen·ne émergent·e… 

Une émission proposée par Suzanne Gerles


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *