8 femmes... aux prises avec le temps

8 femmes... aux prises avec le temps

Depuis septembre 2020, euradio propose, les huit de chaque mois, une journée consacrée aux voix féminines, baptisée «Le 8 des femmes». Totalement inclusive et toujours à l'image de l'un de nos mots d'ordre : la diversité. À cette occasion, euradio sélectionne en début de mois et dans sa programmation, huit femmes, groupes, musiciennes, interprètes, vers lesquelles nous tendons une oreille particulière.

Ami ou ennemi ? Au quotidien, notre rapport au temps est souvent conflictuel. Les artistes n'y échappent pas comme le montrent ces chansons qui suivent, créées par huit plus une femmes qui contribuent à la programmation musicale d'euradio. Dans ce nouvel épisode du «8 des femmes», le français, l’anglais, l’espagnol, le catalan, le hongrois et le grec sont à l’honneur.

1- Donna Thompson (chante en anglais)

Exister dans le temps présent, voilà la proposition faite par la londonienne Donna Thompson. Après une pause de quasiment 2 ans par manque de temps et d’espace créatif dans son quotidien, l’artiste est de retour avec son EP “Something True”. Le lead single Matchstick, aux sonorités soul et jazz, est présenté comme un appel à prendre du recul sur la vie et à relativiser. Avec des phrases comme “You’re not gonna feel amazing everyday, just breathe and know it’s gonna be okay”, Donna partage une part de son vécu personnel, mais dont les leçons tirées peuvent résonner de manière universelle.

2- Anna Andreu (chante en catalan)

Prenons la direction de Barcelone pour y retrouver l’artiste catalane Anna Andreu. Accompagnée de Marina Arrufat à la batterie, au clavier et aux chœurs, la chanteuse nous offre La Mida, un album musicalement très soigné et aux textes forts de symbolique. Le titre La força i el temps  (la force et le temps) est une métaphore symbolisant les énergies complémentaires des deux amies. C’est grâce à l’équilibre entre Anna, qui prend le temps d’écrire, et Marina, qui lui donne la force de travailler, qu’elles produisent ensemble leur art.

3- Clair (chante en français)


Chanteuse décalée, c’est avec le titre Tout est dans la tête que Clair, sans E, nous conseille de "brûler les chronomètres”. L’artiste, signée au label Maison Magique de Philippe Katerine, collabore avec ce dernier pour proposer un style musical humoristique mélangeant des paroles souvent en rupture avec les sonorités enfantines de la musique. Ses deux premiers singles nous invitent à profiter de la vie sans se soucier des tracas quotidiens et du temps qui file.

4- Дeva (chante en hongrois)

Дeva, c’est le projet de l’artiste hongroise Doriná Takács, mélangeant sonorités folk et traditionnelles à de la musique électronique. Cette combinaison spirituelle et ensorcelante est une invitation à changer de perspective sur le monde pour y découvrir les quelques recoins de magie qui s’y cachent encore. Avec le titre Fa Lenni, se traduisant par "devenir un arbre", l’artiste nous propose de vivre avec elle sa transformation en végétal, processus hors du temps, afin de retrouver paix et résilience. Au travers de Дeva et de son dernier album Csillag, Doriná nous suggère de prendre le temps de vivre un peu plus fabuleusement.

5- Luna Valle (chante en espagnol)

Et si prendre le temps n’était pas un choix? Avec Tardas Mucho en Contestar ("tu mets trop de temps à répondre"), Luna Valle, jeune Valencienne, nous transmet ici le sentiment d’attente et d’impatience qu’elle vit. Dans ce titre, elle s’adresse à un personnage en lui disant qu’elle l’aime beaucoup et qu’elle souhaite lui parler non-stop alors que celui-ci ne lui répond pas. Si l’artiste subit cette attente, elle en tire aussi une source d’inspiration artistique afin de composer ce titre pop. 

6- GLORIA (chante en anglais)

De retour en Hongrie, c’est au tour de GLORIA, autrice-compositrice basée à Budapest, de nous enivrer avec ses titres électro expérimentaux. Pour elle, il est fondamental de se focaliser sur notre compréhension de la musique ainsi que sur les différents ressentis que celle-ci provoque. Des titres comme LVS invitent l’auditeur à se défaire de sa perception du présent pour simplement aller vers l’inconnu et ressentir la musique afin d’en vivre pleinement l’expérience immersive

7- Marina Satti (chante en grec) 

Créer des ponts entre le passé et le présent, voilà une des ambitions portée par la chanteuse gréco-soudanaise Marina Satti. Le titre Miroloi signifie littéralement complainte et met en scène Marina accompagnée de nombreuses autres femmes interprétant une polyphonie dont les paroles telles que  “je me jetterais de la falaise vingt fois" rappellent les musiques traditionnelles. Le morceau est un mélange entre les traditions que l 'artiste ne souhaite pas laisser dans le passé et un univers musical urbain et actuel.   

8- Mauvaise Bouche (chante en français) 

Nous l’avions découverte il y a quelques mois avec son single Solo. Mauvaise Bouche, l’artiste française originaire de Montpellier est de retour cette fois-ci avec Dingue, un morceau mettant en lumière la folie des grandes villes. “J’imagine un monde où les gens trainent” : ce titre pop aux sonorités électro est un rappel, celui de ralentir notre rythme pour ne pas nous laisser emporter par la vague de stress et de spleen que peut provoquer la vie urbaine. 

9- La Luz (chante en anglais)

Et si nous terminions par sortir dehors regarder la nature un peu trop longtemps? C'est ce à quoi nous invite les trois américaines qui composent le trio La Luz au travers d'In the Country, extrait de leur dernier album éponyme. Le morceau, aux sonorités rock à la fois tendres et psychédéliques, est une ode à la vie en extérieur et au temps présent. L’ambiance estivale du titre nous convie à prendre un peu plus le temps de nous réfugier dehors, sous le soleil et loin des soucis.

Rendez-vous le mois prochain pour d’autres portraits, et d’ici là, écoutez 24 heures non stop de voix féminines européennes et internationales ce mercredi 8 juin sur euradio !

Vous pouvez aussi découvrir dans nos articles des mois précédents :

 class=

Le 8 des femmes est une journée de programmation musicale entièrement consacrée aux voix féminines, qui s’écoute sur les antennes d’euradio en FM et en DAB+ à Nantes, en DAB+ à Paris, Marseille, Lyon, Lille, Strasbourg, Toulouse, Bordeaux, Nice, Rouen, Le Havre, Saint-Nazaire, La Roche-sur-Yon, et partout en Europe et dans le monde sur www.euradio.fr

Pour en savoir plus sur "Le 8 des femmes" et sur la programmation musicale d’euradio, c'est par ici.

Un article de Maëlle Breton.