Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Chronique des Jeunes Européens : les relations russo-ukrainiennes

Écrit par sur 28 février 2022

C’est notre nouveau rendez-vous hebdomadaire : chaque semaine, un bénévole des Jeunes européens de Strasbourg aborde un des sujets qui font la Une de la presse européenne. Ce lundi 28 février 2022, c’est Sabrina Moreau qui nous parle des relations russo-ukrainiennes.

(Chronique enregistrée le vendredi 25 février 2022)

Sabrina, tu as souhaité revenir sur l’histoire commune de la Russie et de l’Ukraine. Que peux-tu nous dire de la relation historique entre ces deux pays ?

Le premier lien entre les deux pays remonte à l’an 882. Les vikings scandinaves créent alors l’État de Kiev qui englobe l’actuelle Russie occidentale, la Biélorussie et l’Ukraine. Cet État est baptisé « La Rous de Kiev » qui est d’ailleurs à l’origine du nom actuel de la Russie. Mais cet État va disparaître avec l’invasion mongole. La Russie est la première à constituer une principauté avec Moscou comme capitale. En revanche, de son côté l’Ukraine a du mal à devenir autonome.

Et la Russie va profiter de ce manque d’autonomie au moment de la constitution de l’URSS. 

Effectivement, en 1922 le premier Congrès des Soviets proclame la création de l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) qui englobe l’Ukraine actuelle et 13 autres États aujourd’hui indépendants. 

En 1932, une grande famine – appelée « l’Holodomor » – sévit dans la république socialiste soviétique d’Ukraine. Cette famine est due à la politique communiste excessive de Staline qui pratique des réquisitions massives dans les campagnes. L’Holodomor sera d’ailleurs reconnu comme un génocide par l’Ukraine en 2006 et par le Parlement Européen en 2008. Mais pas par la Russie.

L’Union soviétique continue malgré tout son ascension, mais connaîtra des difficultés économiques et culturelles dans les années 1980-1990, qui touchent bien évidemment la république socialiste soviétique d’Ukraine. Malgré une tentative de restructuration économique et culturelle menée par Gorbatchev et appelée Perestroïka et Glasnost, l’URSS n’arrive pas à retrouver sa puissance initiale.

Et le 25 décembre 1991, Gorbatchev démissionne actant la fin de l’URSS. 

Effectivement, cette année-là, la république socialiste soviétique d’Ukraine devient indépendante. Néanmoins, le pays reste sous l’influence de la Russie. Lors de la révolution orange en 2004, le président de la Russie, Vladimir Poutine, offre son appui logistique, médiatique et politique au gouvernement pro-russe ukrainien. Son but étant que l’Ukraine reste sous influence russe, car il voit d’un mauvais œil son rapprochement avec l’OTAN et l’Union européenne.

Dès lors, les relations entre l’Ukraine et la Russie vont se détériorer. En 2006, la Russie refuse d’alimenter l’Ukraine en gaz à la suite d’un désaccord sur le prix du transit par les gazoducs ukrainiens. Puis, les tensions vont s’intensifier autour de la Crimée qui est depuis longtemps une source de conflits entre les deux pays. La région est annexée par la Russie en 2014. Et aujourd’hui, c’est toute l’Ukraine qui est menacée par la Russie de Vladimir Poutine.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture